Basket-ball : Coupe des clubs champions de l'Océan indien-Les membres de Premium Cobras accueillis en héros


27-April-2005

Des supporters de Premium Cobras sont venus célébrer la victoire de leur équipe

Le groupe Koket était aussi présent pour apporter de l'ambiance et les membres de l'équipe sont sortis du salon d'arrivée sous les airs de We are the champions.

Des représentants de la Fédération seychelloise de basket-ball avaient aussi fait le déplacement pour venir rendre hommage aux champions de la fête indiaocéanique de basket-ball qui s'est déroulée au Palais des Sports de Mahamasina, à Tananarive (à Madagascar), du 16 au 23 avril.

Avec quatre victoires en autant de rencontres, Premium Cobras a remporté son deuxième titre de la CCCOI six ans après son premier conquis au Palais des Sports de Roche Caïman en 1999.

Premium Cobras a enregistré ses victores devant le Real Club de Port-Louis (Maurice, 88-74), Tampon Basket-ball Club (Réunion, 75-57), Mad Consult/Sebam (Madagascar, 92-66) et Vautour Club Abattoir (Mayotte, 88-71).

L'équipe a dédié ce triomphe à son meneur de jeu Nigel Ah-kong qui n'a pu faire le déplacement pour des raisons médicales.

Les 10 joueuers qui ont participé au sacre de Premium Cobras sont Cyril Agrippine, James Beier, Benjamin Adayehi, Reuben Kolawole, Lenny Aglaé, Tony Moustache, Steve Allisop, Dominic Pillay, Garry Duprès et Brian Morel.

Interdit d'entrer au salon d'arrivée lundi soir, Sports Nation a tout de même attendu les joueurs à l'extérieur pour recueillir les impressions de l'entraîneur Steve Hoareau et du capitaine James Beier.

L'entraîneur Steve Hoareau :

« Avant de jouer notre premier match contre le Real Club de Port-Louis lors de la première journée, nous avons demandé pourquoi le réprésentant du pays organisateur n'était pas en action ce jour-là. Comme réponse, les organisateurs nous ont dit que l'équipe de Premium Cobras est la championne en titre et doit jouer en premier. Vous devinez notre étonnement. Nous ne savions pas que nous étions champions en titre dans la mesure où le match décisif entre Premium Cobras et PLS Hawks comptant pour l'édition 2003 de la CCCOI s'était terminé en queue de poisson au Palais des Sports de Roche Caïman.

En dépit de certaines difficultés, l'équipe a réussi son pari : remporter le trophée de la CCCOI sur terre malgache. Même ça, nous avons commis quelques erreurs parfois.

Après notre victoire contre le Real Club de Port-Louis, il se murmurait qu'il fallait compter avec Premium Cobras pour remporter le titre.

Le match le plus dur était contre Mad Consult/Sebam qui jouait devant son public.

J'avais dit à mes joueurs qu'il ne fallait pas perdre la concentration même si des incidents se produisaient pendant le match. C'est exactement cela qui est arrivé. Une coupure de courant, des chahuts de la foule. Mais rien de ceci n'a pu démoraliser mes joueurs. Bien au contraire ! C'est contre cette même équipe que nous avons enregistré notre plus large victoire.

Il faut dire que c'est la première fois que tous les représentants des équipes sont unanimes à reconnaître que l'équipe championne était au dessus du lot. C'est dire que tout le monde nous attendra de pied ferme lors de la prochaine édition. »

Le capitaine James Beier :

« Mes coéquipiers ont fait un travail remarquable. Il n'y avait presque pas de différence entre les cinq de départ et les cinq remplaçants. C'est la première fois que tous les joueurs ont joué à ce niveau. Espérons qu'ils joueront de la même façon dans les tous les autres matches. Cette victoire est une sorte de motivation pour l'équipe qui espère remporter d'autres compétitions cette année.

Contre les Malgaches de Mad Consult/Sebam, ca n'a pas été si facile. Ils ont bien joué devant leur public. Ils sont rapides et adroits, mais nous avons pu les contrer. Le jeu du Real Club de Port-Louis a complètement changé par rapport à l'année dernière lorsqu'il est venu aux Seychelles. Leur meneur de jeu Américian (NDLR : Jason Howie de la ligue américaine de basket-ball) est très intelligent. Il est capable de lire le jeu et le changer d'une minute à l'autre. Mais, notre défense est restée vigilante pour contrer leur jeu. Comme d'habitude, les Réunionnais se sont avérés forts techniquement. Et, pour les contrer, les joueurs devaient être plus solidaires en défense. »

G. G.

 


 

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *