Premier tournoi de beach wrestling vendredi à Anse Royale-Tournoi international à Maurice après


30-April-2009

Des stagiaires lors d’une session mardi matin

Pour être plus performant le jour-J, une vingtaine de lutteurs suivent un stage de préparation animé par le Français Frédéric Rubio.

Dans une interview accordée mardi à Sports Nation, l’expert français, qui a introduit ce sport aux Seychelles en septembre 2008, a expliqué la mission de sa deuxième opération.

« Ma deuxième opération est de sensibiliser davantage les Seychellois à la pratique du beach wrestling. Le but de la première opération, en septembre dernier, était de voir si les Seychellois étaient intéressés et motivés à pratiquer le beach wrestling étant donné que ce nouveau sport démarre dans l’Océan Indien. Les stagiaires avaient reçu une première formation et la fédération – la Fédération seychelloise de lutte – a été créée », a-t-il dit.

Il a expliqué qu’avec des règles très simples, ce sport, qui se pratique à la plage, colle bien à la réalité seychelloise.
Expert de la Fédération internationale de la Lutte, M. Rubio a parlé d’un possible échange entre les îles de Rodrigues et La Digue qui sont jumelées. Un tournoi, avec la participation des lutteurs rodriguais, diguois et possiblement des Réunionnais, est envisagé à La Digue en 2010 lors de la fête de La Digue célébrée le 15 août.

Il a ajouté que les lutteurs seychellois sont aussi invités à participer au Tournoi de l’Amitié, à Vacoas, à Maurice, cette année. C’est un tournoi de lutte olympique reconnu par la fédération internationale. Outre des Mauriciens et Seychellois, le tournoi verra la participation des Réunionnais, Malgaches et Rodriguais.

La Fédération internationale de la lutte et la CONFEJES (Conférence des Ministres de la Jeunesse ayant le Français en partage) ont offert quatre billets aux lutteurs seychellois pour qu’ils y participent. Ils prendront part à un stage organisé par le club CONFEJES de la lutte avant de monter sur le ring pour des combats sérieux.

Vendredi, arrive aux Seychelles une bâche olympique offerte, toujours, par la Fédération internationale de la lutte.
« Tout en démarrant sur le beach wrestling, les Seychellois pourraient s’initier à la lutte libre. Et je suis près à revenir si tout se passe bien », a dit M. Rubio à Sports Nation.

Mardi matin, M. Rubio a eu des entretiens avec le Ministre du Développement Communautaire, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Vincent Meriton, et le président de l’Association seychelloise des Jeux du Commonwealth et des Jeux Olympiques, M. Antonio Gopal.

« Ils voient de bon œil ce développement, car le beach wrestling peut aussi être un sport d’éducation. Ce n’est pas compliqué d’organiser des tournois et beaucoup de jeunes peuvent le pratiquer », a-t-il dit.

Il espère que le beach wrestling sera au programme des Huitièmes Jeux des îles de l’Océan indien (JIOI) comme sport de démonstration.
G. G.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *