L’ambassadeur français Delacroix accrédité hier


16-May-2009

“Ça c’est le signe d’une amitié très forte qui lie les Seychelles et la France”, a déclaré le diplomate français qui dit avoir été très touché par cette marque d’amitié.

M. Delacroix remplace l’excellent ambassadeur Michel Trétout qui vient de faire valoir ses droits à la retraite.

Le nouvel ambassadeur Delacroix approche la soixantaine et est licencié es lettres (anglais) et Conseiller des affaires étrangères hors classe.

L’ambassadeur Philippe Delacroix à gauche chaleureusement accueilli par le President James Michel Vendredi à State House

En plus du français il parle l’anglais, l’allemand, l’espagnol et l’italien. Il a occupé de hautes fonctions diplomatiques dans divers pays et services dont les Etats-Unis, l’Espagne et le Canada, avant de prendre aux Seychelles son premier poste d’ambassadeur.

Répondant aux questions des journalistes à l’issue de la cérémonie d’accréditation et de la visite de courtoisie chez le Vice-Président Joseph Belmont, il a salué les réformes introduites par le Président James Michel et a assuré que la France fera tout ce qui est en son pouvoir pour aider les Seychelles à créer un climat plus propice aux investissements. Il a indiqué qu’un bon nombre d’investisseurs français commençaient déjà à regarder les Seychelles avec un oeil nouveau.

Prié de dire comment après avoir servi dans de grands pays comme les Etats-Unis et le Canada il avait accueilli sa nomination dans un petit pays comme les Seychelles, le diplomate français, sans se départir de son charmant sourire, a indiqué que son “secret c’est de ne jamais comparer une affectation par rapport à une autre”, car pour lui “chaque pays a ses mérites et ses qualités”.

L’essentiel, selon lui, c’est que les Seychelles et la France entretiennent une belle relation de coopération ainsi qu’une très forte amitié depuis toujours.

Il a déclaré que les Seychelles et la France partagent des intérêts et des défis communs surtout en ces moments où la piraterie menace aussi bien les activités de pêche que le tourisme, qui sont des piliers de l’économie seychelloise.

Il s’est rejoui à cet égard de la mobilisation de la communauté internationale et a assuré, qu’en France au niveau de la présidence, on était très attentif au défi que constitue la piraterie non seulement aux Seychelles mais dans tout l’Océan indien.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *