Le rocher de Sans Souci sécurisé


28-May-2009

Hier après-midi un grand nombre des partenaires impliqués dans la réalisation de l’opération de sécurisation se sont retrouvés autour du Vice-Président Joseph Belmont

Les travaux de sécurisation de ce rocher de près de 150 tonnes ont été réalisés par l’entrepreneur seychellois Robert Renaud engagé par le Département des Risques.

M. Nedellec qui est un géologue du Bureau de Recherches géologiques et minières de La Réunion (BRGM) a présenté hier après-midi, au Vice-Président Joseph Belmont, à State House, la conclusion de ses trois jours d’inspection des sites à risques dont celui de Sans Souci.

Neuf sites ont jusqu’à présent été répertoriés à Mahé et M. Nedellec a fait un exposé sur lesM. Robert Renaud l’entrepreneur seychellois qui a realisé les travaux de sécurisation quatre qui posent le plus de risque.

Avec photos à l’appui, il a expliqué  au N. 2 seychellois tous les risques potentiels des quatre sites, les mesures de sécurisation à envisager et les précautions à prendre en ce qui concerne le développement futur de ces lieux.

Au terme de son exposé fait en présence de M. Gilles Pommeret de l’Ambassade de France, le secrétaire général responsable du Développement Communautaire M. Olsen Vidot, ainsi que les représentants du Département de Gestion des Risques et Désastres, le Vice-Président Belmont a félicité tous les acteurs qui ont pris part à l’operation de sécurisation réalisée dans un si bref délai.

D’après  le directeur général du Département de Gestion des Risques et Désastres,  M. Michel Vielle, la menace a été identifiée il y a près de trois semaines au cours de travaux d’évaluation entrepris à la demande des habitants de Hermitage.

Le rocher de Sans Souci posait un grand danger pour les populations de HermitageM. Belmont qui a visité lundi dernier les lieux a invité le Département de Gestion des Risques à étendre ses travaux d’évaluation sur tous les districts et informer les populations des dangers potentiels.

Il a assuré que le gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour preserver la sécurité des populations une fois le répertoire des zones à risque établi.

Il s’est félicité de la coopération avec La Réunion dans ce domaine qui ne pourrait, selon lui, que se développer davantage.
M. Nedellec, de son côté, a felicité le Département de Gestion des Risques et Désastres pour la vitesse avec laquelle il a réagi. Il a estimé que le travail d’emmaillotage du rocher avec des filets et des chaines d’acier à haute performance est la bonne formule qui répond aux attentes en matière de mise en sécurité. Il a assuré que le danger d’un éboulement est à présent écarté.

Le Département de Gestion des Risques et Désastres a saisi l’occasion pour remercier tous les partenaires qui ont apporté leur appui à ses démarches, notamment Land Marine, Port Authority, Aquarius Shipping et Casamar.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *