AIRIS-COI présente son étude sur les marins, groupe à risque du VIH Sida


13-June-2009

De gauche à droite Dr Renaud Ng Man Sun d’AIRIS, Dr Jude Gedeon Commissaire de la Santé Publique et la Responsable opérations contre le VIH Sida aux Seychelles, Mme Jeannine Faure, lors de la présentation de l’étude

Au centre des travaux, la présentation de l’étude menée auprès des marins des îles de la sous–région considérée comme un groupe à haut risque par rapport à la maladie du VIH-Sida. L’étude qui a été faite à l’initiative de AIRIS - COI - le Projet d’appui à l’initiative régionale de prévention du /VIHSIDA/IST - a été conduite auprès de 1600 marins de la sous-région répartis comme suit : 1000 à Madagascar,  400 à Maurice, 100 aux Comores et 100 aux  Seychelles.

Ce sont Dr Renaud Ng Man Sun, d’AIRIS, et la directrice des opérations contre le VIH Sida aux Seychelles, Jeannine Faure, qui ont présenté les résultats de l’étude devant une assistance comprenant également Dr Jude Gedeon Commissaire de la Santé Publique et Helena de Letourdie, qui a dirigé le groupe ayant conduit la recherche auprès des 100 marins seychellois.

De nombreux acteurs engagés dans la lutte contre le VIH-Sida étaient présents lors de la présentation de l’étude

Il ressort de l’étude que les marins sont effectivement un groupe à haut risque à cause de leur comportement sexuel, notamment lors de leur pérégrination, les séjours dans les ports et la consommation d’alcool.

Dr Gedeon a bien accueilli l’étude dans la mesure où, selon lui, elle vient combler un réel vide marqué par un manque d’informations suffisantes sur les marins.

Il a également invité tous les gens à devenir plus vigilants afin d’éviter que la maladie ne se propage comme cela se constate dans certains pays aujourd’hui.

« L’étude va nous aider à adopter la meilleure approche vis-à-vis de ce groupe », a aussi ajouté le médecin seychellois.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *