ISLAND CONSERVATION-Les petits secrets de Conception


01-February-2010

Malgré sa grande proximité avec Mahé, cette île est assez méconnue du public du fait de son accès difficile et de son absence de plage. Après y avoir éradiqué les rats en août 2007, le personnel de la Fondation pour la Conservation des Îles (ICS), s’y rend régulièrement afin de suivre l’évolution de la population de l’oiseau lunette, « zwazo linet », Zosterops modestus, oiseau endémique rare, ainsi que l’évolution des communautés d’arthropodes, dans le cadre d’un travail de recherche que j’effectue depuis plus de deux ans maintenant.

Le fait que Conception soit si peu accessible est certainement une aubaine pour la biodiversité des Seychelles. Grâce aux observations de Harry Hoareau, elle s’est révélée en 1997 être le territoire abritant la plus grande population d’oiseaux-lunettes des Seychelles avec un nombre d’oiseaux estimé à 275 par la ICS alors que seulement 50 oiseaux étaient connus sur Mahé à la même époque. Plus récemment, deux habitants plus petits mais tout aussi intéressants y ont été (re)trouvés.

Le mille-pattes géant des Seychelles, dit « gro milpat » en Créole, est une espèce endémique, rare, présente uniquement sur cinq îles : Aride, Frégate, Ronde, Sèche et La Digue. Il était aussi présent sur Conception il y a un certain nombre d’années - on peut en être sûr grâce à la présence au sol des anneaux rigides de son corps, blanchis avec le temps, un peu partout sur l’île. On le pensait éteint, car durant un bon nombre d’années, seuls ces exosquelettes étaient retrouvés, aucun mille-pattes vivant.

Lors d’un séjour sur l’île pour le suivi des oiseaux en 2003, Elvina Henriette du Ministère de l’Environnement fut étonnée de voir le premier spécimen depuis la présumée disparition de ce myriapode. Un peu plus tard, en octobre 2009, c’est au tour de Gérard Rocamora de la ICS d’en voir un au sol essayant de s’enfouir. Cette réaction inhabituelle pourrait être due à sa cohabitation avec les rats. En effet, en plus de la défense chimique qu’il produit, le mille-pattes a pour habitude de passer ses journées sur les troncs d’arbre. Les rats étant de bons grimpeurs, les mille-pattes de Conception ont peut être adapté leur comportement afin d’échapper à leur potentiel prédateur, en s’enterrant. Voilà donc après les oiseaux lunettes, la deuxième découverte… de taille : le mille-pattes géant n’a pas disparu de l’île.

La dernière découverte en date est aussi une redécouverte. Lors d’un travail sur les insectes en novembre 2009, accompagné d’André Labiche, un ex-collègue de la ICS, nous avons eu le plaisir de trouver un spécimen bien vivant de l’escargot Stylodonta unidentata (voir photo). Depuis le début des années 2000, un bon nombre de coquilles vides de cette espèce ont été trouvé, mais tout comme le mille-pattes, on le pensait disparu de cette île.

Ces deux découvertes récentes ne sont très probablement pas le fruit du hasard et montre encore un peu plus l’impact néfaste des espèces envahissantes sur les écosystèmes naturels ainsi que l’importance du travail de réhabilitation des îles.
Quelle joie de voir les espèces endémiques prendre le dessus sur les envahissantes!

La Fondation pour la Conservation des Îles (ICS) œuvre pour la réhabilitation et la conservation des écosystèmes insulaires.


par Gaëtan Galman

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *