Les Seychelles accèdent à la présidence de la COI


10-October-2011

Le ministre des Affaires étrangères, M. Jean-Paul Adam, recevant le drapeau de la COI du Ministre mauricien des Affaires étrangères, de l’Intégration Régionale et du Commerce International, M. Arvin Boolell Gosk

En acceptant ce nouveau rôle pour le pays, le ministre Adam a déclaré que les Seychelles consacreraient cette présidence à la défense et la promotion des Petits États insulaires en développement (PEID), en faisant reconnaître les spécificités et les défis communs auxquels sont confrontés les Etats membres tels que la vulnérabilité des PEID aux chocs économiques externes et les difficultés liées à un développement durable.

« La COI est l’organisation la mieux placée pour défendre les intérêts des Petits Etats insulaires en développement et nous devons tout faire pour que ce débat devienne un vrai débat global », a dit le ministre Adam.

Lors de son allocution devant les ministres des Affaires étrangères des Comores, de Madagascar, de Maurice et de la France/ Réunion, M. Adam a précisé les principaux axes d’intervention prioritaires qui domineront sa présidence à la tète de l’organisation régionale.

Ceux-ci comprennent, entre autres, un engagement à relever les défis de développement durable pour les petits États insulaires, tels que la vulnérabilité aux chocs extérieurs, les changements climatiques et les menaces qui les accompagnent comme la longue sécheresse que les pays de la région viennent de vivre; la menace de la piraterie qui est devenue un obstacle au développement; un engagement à élargir l’éventail des partenaires, y compris la société civile et les grandes organisations  internationales comme l'Union Africaine auprès de laquelle la COI pourrait renforcer sa visibilité, et la facilitation des échanges économiques entre les États membres grâce au développement des liens de transport.

Un projet que les Seychelles entendent poursuivre en particulier lors de cette présidence, c’est le projet de Corridor maritime, qui pourrait contribuer ainsi à la réalisation de l'un des objectifs à long terme de la COI qui est l’intégration économique régionale et la sécurité alimentaire.

« La présidence seychelloise veillera à redynamiser les actions déjà engagées et, en parallèle, à donner une ampleur accrue aux démarches des différents acteurs pour faciliter l’essor du commerce dans les principaux corridors maritimes de la COI, en mettant l’accent sur l’efficacité et le coût économique du transport. »

Le ministre a réitéré son engagement à soutenir le processus de stabilisation et de réconciliation à Madagascar. Il a salué le rôle joué par la précédente présidence assurée par l’Ile Maurice dans la signature, le mois dernier, de la Feuille de Route : ‘Pour la Sortie de Crise à Madagascar  – Engagement des Acteurs Politiques Malgaches’.

La présidence de la COI, qui devait être initialement assurée par Madagascar, a été finalement confiée aux Seychelles pour un mandat d'un an. L’organisation régionale ayant estimé que les Malgaches seront mieux placés pour prend la présidence l’année prochaine après l’implémentation de la feuille de route.

Le Ministre a aussi félicité les Mauriciens qui, pour la première fois, prendra le poste de Secrétaire Générale de la COI en juillet 2012. Le poste de Secrétaire Générale est occupé par un Seychellois, M. Callixte d’Offay, depuis juillet 2008. Il sera  transmis à M. Jean-Claude de L’Estrac, de nationalité mauricienne.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *