Les Seychelles : des isles … des hommes


01-December-2011

Nous vous présentons nos excuses.

Une exposition ouverte le lundi 21 novembre au Centre culturel national de Victoria, a permis de ré-découvrir l’archipel depuis sa découverte jusqu'à la fin de la période française.

Issus principalement du fonds des archives françaises, tous les documents tirés d’originaux, étaient pour certains, présents pour la première fois aux Seychelles.

Etait exhibée, une cartographie portugaise et hollandaise très ancienne – de 1502 lorsque Vasco Da Gama traversa notre partie de l’Océan Indien.

L’exposition nécessita trois ans de recherche à Richard Touboul, chercheur, pour sélectionner les documents les plus intéressants.

Il a travaillé avec le concours d’une équipe de 15 personnes aux Seychelles et en France. Ils ont reçu le soutien du département de la culture des Seychelles, de l’Ambassade de France et de l’Alliance Française.

M. Touboul avait signalé que l’exposition comportait plusieurs thèmes, dont les découvertes de 1742 à 1744; la prise de possession de 1756 à 1768; l’exploration des routes maritimes de 1769 à 1777, et l’implantation et l’établissement du Roi en 1778, et la période de l’esclavage.

Des premières cartes portugaises, jusqu’aux écrits des derniers administrateurs français, l’exposition couvrait une période s’étendant de 1502 à 1815.

Outre la cartographie ancienne, l’exposition comportait également quelques portraits des personnalités du passé, comme Mahé de La Bourdonnais, le gouverneur de l’île de France et de Bourbon.

Parmi les objets était un cercle de métal, qui fut placé autour des reins de l’esclave et relié par une chaîne aux autres esclaves pendant le transport par bateau.

On y trouvait également, les répliques d’une paillote et d’une case traditionnelle.

M. Touboul a reçu chaque jour trois groupes d’écoliers en moyenne. Il espère monter l’exposition également à Praslin et à La Digue.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *