Lancement de la plateforme seychelloise -« Femmes en politique dans l’Océan Indien »


23-March-2012

Photo souvenir du Ministre Adam (4ème à partir de la droite), M. D’Offay et des membres de la FPOI

Parmi les invitées à la cérémonie au Centre international des Conférences étaient : Mme Marie-Pierre Lloyd, présidente de la FPOI Seychelloise et qui est également l’Ambassadrice pour les Femmes et les Enfants, et M. Calixte D’Offay, le Secrétaire General de la COI.

Avant de prononcer son discours, M. Adam a tenu à lire un message du Président James Michel :

«  Je voudrais vous faire part de mon plein soutien de cette initiative de création de Femmes en Politique dans l’Océan Indien. Et avec la formation de la plateforme seychelloise, nous tisserons davantage de liens d’amitié et de solidarité entre nos peuples. Le développement  de notre région demande que nous renforcions le contact et les liens entre nos peuples à tous les niveaux.

« Une récente expérience nous a révélé aux Seychelles, qu’en période de crise, les femmes ne démontrent pas seulement des capacités de vraies leaders en économie et gestion, mais qu’elles sont aussi des leaders d’innovation et de changement. L’avenir de notre région dépend de notre habilité à mobiliser ces capacités pour nous projeter vers un vrai développement durable. »

Selon M. Adam, la création  de la plateforme « Femmes en politiques dans l’Océan Indien » est sans aucun doute le signe d’une prise de conscience.

« J’y vois en effet le signe d’une volonté de corriger un manque, de mobiliser et de faire émerger dans les îles de l’Océan Indien, un nouveau partenariat social. Je peux vous assurer mesdames, que ce nouveau partenariat social, je l’appelle de tous mes vœux. »

M. Adam s’est, par ailleurs, déclaré heureux de noter au nombre de parterre de responsables politiques et administratifs présents au Centre international des Conférences de nombreuses personnalités féminines. 

« Leur participation à cette cérémonie montre leur engagement en faveur de ce projet commun de la COI », a dit M. Adam avant d’ajouter que l’étude faite l’année dernière par la Royal Commonwealth Society dans 54 pays du Commonwealth, place les Seychelles au 4ème rang des pays où il est bon de naître fille.

Il a cependant signalé que la présence de tous au lancement de cette nouvelle plateforme seychelloise est, à son avis, motivée par une autre évidence.

« Elle indique que quel que soit notre pays, quelle que soit notre culture, quelles que soient nos différences, nous avons l’Océan Indien en partage. Elle montre aussi que, quel que soit notre pays, quelle que soit notre culture, nous avons aussi une conviction en partage : il ne peut y avoir de développement économique durable, ni de réel progrès social dans nos pays de la région, sans les femmes. »

Mme Marie-Pierre Lloyd, l’Ambassadrice pour les Femmes et les Enfants, a affirmé que
« dans la région de l’Océan Indien, les Seychelles sont au premier rang dans la représentation politique des femmes et constituent sur ce point une référence ou « rôle model ».

Elle a ajouté qu’elle est fière que « les femmes sont de plus en plus engagées dans les secteurs de développement : le tourisme, la sécurité alimentaire, la fonction publique, les services financiers, le secteur économique et l’entreprenariat féminin. »

Mme Lloyd a expliqué que les buts de la plateforme nationale sont :

- Rassembler les femmes autour d’une structure nationale pour réfléchir ensemble sur les voies et moyens de renforcer leur présence dans la sphère politique ;

- Préparer la nouvelle génération pour une meilleure participation à la vie politique du pays ;
- Partager les expériences avec les autres plateformes de la région ;
- Donner une éducation politique aux jeunes pour changer les perceptions et faire disparaitre les inégalités ;
- Donner une visibilité des actions menées par les femmes politiques du pays ; et
- Augmenter le pourcentage des femmes dans les instances de décision d’ici 2015.

Elle a aussi déclaré que la « FPOI servira comme centre de ressources et de documentation sur les femmes et leurs réalisations, facilitant ainsi la recherche et les publications sur elles ».

Pour sa part, M. D’Offay a remercié tous les participants, et la présidente nationale des femmes en politique, Mme Lloyd pour son « initiative de la création de la plateforme nationale et de son lancement ».

M. D’Offay a aussi dit que les Seychelles représentent un modèle de participation des femmes à la vie politique au niveau régional et même international.

« Aujourd’hui les Seychelles se positionnent parmi les premiers pays au monde en matière de participation politique des femmes, » a-t-il ajouté.

La vice-présidente de la plateforme seychelloise « Femmes en politique dans l’Océan Indien » est Mme Regina Alcindor, la secrétaire est Mme Juliette Sicobo-Azaïs, et la trésorière Mme Marie-Nella Azemia. Les membres ordinaires sont Mme Jacqueline Pillay-Hoareau, Mme Marie-Josée Bonne, Mme Linda William-Melanie et Mme Mitcy Larue.

Les participants ont également visionné une vidéo de l’accomplissement des femmes seychelloises.

A signaler que les Comores, La Réunion, Maurice et Madagascar ont déjà mis en place leur structure nationale.

La mise en place de la FPOI est une étape importante dans le développement des Seychelles, car il est important pour la démocratie, de promouvoir la participation des femmes dans la politique, et également dans toutes les instances dirigeantes de la vie en société.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *