La COI et la BAD-La présidence de la COI donne un nouveau souffle au partenariat stratégique


13-July-2012

Le ministre était accompagné du Secrétaire Général de la COI, M. Calixte d’Offay, et la Chargée de Mission au Secrétariat de la COI et Point Focal pour la BAD, Mme Fatoumia Ali Bazi.

La réunion entre le Président de la BAD et le Président du Conseil de la COI a porté sur l’adoption des recommandations de l’étude phare sur les orientations stratégiques des relations entre les deux organisations. On notera que l’étude a déjà été adoptée par les pays membres de la COI, et il s’agit maintenant de la mettre en œuvre après son adoption par le Secrétariat de la BAD.

L’étude phare identifie deux secteurs d’interventions d’une grande valeur pour les pays insulaires de l’Afrique australe et orientale. Les axes d’interventions sont :

1) Renforcement des capacités institutionnelles de la COI ;
2) Investissement dans un réseau régional d’infrastructures pour la connectivité multi-mode des îles (transport aérien, maritime, télécommunications) ainsi que dans les infrastructures énergétiques surtout les énergies renouvelables.

« Le partenariat que les deux organisations ont noué repositionne les  pays membres de la COI dans une situation qui les permet de bien mobiliser le potentiel de l’économie bleue. Nous devons travailler sans cesse, d’abord afin de mieux connecter nos îles entre elles, ensuite avec  le continent, et afin de créer des réseaux visant à réduire le coût de la vie et le coût de l’énergie », a déclaré le Ministre Adam, qui a aussi évoqué au cours de la rencontre la poursuite du projet « Appui à la riposte régionale face à la propagation des maladies endémiques dans les Etats Membres de la COI (ARME COI) », et du projet sur le « Renforcement de la recherche et de l’innovation dans les pays membres de la COI ».

A noter que le projet « Appui à la riposte régionale face à la propagation des maladies endémiques dans les Etats Membres de la CO » a déjà produit des résultats encourageants, notamment dans la lutte contre le VIH/SIDA.

Les deux projets ont marqué le début d’une relation dynamique entre la COI et la BAD et les deux délégations on exprimé leur désir de la poursuivre.

Le ministre Adam a saisi cette occasion pour remercier la BAD de son engagement en faveur de la COI, surtout que les Etats insulaires de l’Afrique bénéficient beaucoup moins des projets d’infrastructures d’intégration régionale que les Etats continentaux. 

Il faut dire que la COI demeure la seule organisation à défendre les intérêts des pays insulaires.

Dans ce contexte, le partenariat entre la BAD et la COI revêt une grande importance stratégique pour toute l’Afrique, notamment pour ce qui est du développement durable.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *