Jeux Olympiques de Londres du 28 juillet au 12 août 2012-Usain Bolt révolutionne le monde du Sport


14-August-2012

Même avec un esprit très clair, il est difficile de sélectionner les plus belles images de cette manifestation planétaire tant celles-ci se bousculent.  En globalité ces Jeux nous ont offert de merveilleux moments.

La voie de Paul MacCartney qui clôturait la cérémonie d'ouverture nous a suivis tout au long de cette fertile quinzaine et maintenant les noms et les exploits défilent dans le désordre.

Michael Phelps le collectionneur de médailles dans le bassin, Teddy Riner le danseur Judoka de 138 kilos, les cyclistes Britanniques aux cuisses impressionnantes, les « Dream Team » de basket, volley, hand-ball ont animé à travers leurs succès la première partie de ces Jeux.

Mais il faut bien l'admettre le Roi des Rois Usain Bolt a écrasé la seconde période des compétitions. En renouvelant son bail de Pékin sur 100, 200, 4x100m, le Jamaïcain devient le sprinter le plus titré de l'histoire avant Carl Lewis (champion Olympique de 1984 à 1996 avec 4 titres consécutifs à la longueur mais seulement 3 en sprint pur).

De part son charisme, son humour, sa décontraction et sa classe, cette bombe du sprint en a même réduit à l'anecdote les exploits du prodige Kenyan Rudisha pourtant auteur d'un très grand record du monde sur 800m, De Mo Farah victorieux sur 5000 et 10 000m et de l'Algérien Makloufi éblouissant sur 1 500m. Le phénomène Bolt profite à tous, au sport, à l'athlétisme et à son pays dont il est devenu la plus belle vitrine au même titre que le mythique chanteur Bob Marley.

Usain Bolt en Jamaïque n'est plus uniquement un athlète c'est aussi un exemple auprès d'une jeunesse désœuvrée et rongée par la violence.

Don Quarrie, champion Olympique du 200m en 1976 à Montréal est persuadé que Usain a réussi ce tour de force de ramener les jeunes vers les stades et donc favorisé le recul de la délinquance et de la criminalité.

Le sextuple médaillé Olympique est le meilleur produit de promotion pour le tourisme de son pays. Les photos avec le prince Harry et tous les spots publicitaires pour les Jeux Olympiques ont assuré une belle propagande pour son pays. Même s’il est difficile d'évaluer les probabilités, le bureau du tourisme de la Jamaïque pense passer cette année de 1,9 millions de visiteurs à 2,2 millions.

Le sport, les Jeux Olympiques, la publicité, l'économie ne sont plus seulement qu'une affaire de muscle et de volonté.

Dès le mois de septembre les établissements scolaires des Seychelles comme ceux des cinq continents pourraient eux aussi bénéficier de l'effet Bolt en voyant affluer des jeunes dans les associations sportives séduits par cet exceptionnel champion.
 
Francis Herbet

 

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *