Ouverture du 2ème symposium interreligieux des îles de l’Océan Indien


12-November-2012

Vue partielle des invités et délégués pendant la cérémonie d’ouverture du symposium

Le 2ème symposium interreligieux des Iles de l’Océan Indien a été inauguré samedi à Care House par le Ministre des Affaires Sociale, du Développement Communautaire et des Sports, M. Vincent Meriton.

Des représentants de religions diverses de quatre îles – Seychelles, Réunion, Maurice et Madagascar – participent à cette rencontre de 4 jours.

Dans son discours d’accueil, la coordinatrice du réseau interreligieux de l’Océan Indien, Mme Homa Mungapen de la communauté Bahaï a fait remarquer que c’est La Reunion qui a été la pionnière du mouvement interreligieux. Maurice s’est inspiré de La Reunion, suivi de Madagascar et des Seychelles.

M. Meriton a déclaré que si puissant est la lumière de l’unité qu’elle  peut éclairer la terre toute entière. « Que cette lumière éclaire nos îles ».

Il a fait remarquer que la vie n’est pas facile et que nous connaissons tous des moments difficiles, mais également des opportunités. « Les défis à remonter et les décisions à prendre sont des opportunités offertes à nous pour créer un avenir meilleur », a-t-il déclaré.

Le ministre a ainsi évoqué la valeur du dialogue et a ajouté que la religion a un rôle effectif à jouer dans la formulation des réponses recherchées par l’humanité.

« En se rencontrant, vous qui êtes nos leaders religieux, vous envoyez un message fort à notre région : Que malgré nos différences, nous pouvons être amis, nous pouvons se parler, nous nous respectons et nous pouvons travailler ensemble. Ceci peut être le pouvoir de la religion d’aujourd’hui, qui uni et guide l’homme vers un avenir meilleur », a dit le ministre.

M. Meriton a rappelé que même si le gouvernement a lancé une initiative de renaissance sociale visant à une transformation positive de notre société, il n’a pas toutes les réponses, et c’est pour cette raison qu’il a besoin du concours du Sifco (Seychelles Interfaith Council). Il espère toutefois que ce partenariat Religion-Etat sera consolidé dans les années à venir.

M. Meriton a terminé son allocution en citant Mère Teresa de Calcutta qui  avait déclaré : « Il est important que nous considérions tout le monde comme égal devant le Bon Dieu. J’ai toujours dit qu’il faut que nous aidions un Hindou à devenir un meilleur Hindou, un Musulman à devenir un meilleur Musulman, un Catholique à devenir un meilleur Catholique. »

L’Evêque Catholique de Port Victoria, Mgr Denis Wiehe, qui est également le président du Sifco, a déclaré que depuis le premier symposium à l’île Maurice en octobre 2009, le groupement seychellois a fait son chemin.

« Ces dernières années ont été marquées par des petites avancées », a-t-il dit, avant d’ajouter que quelques événements ont permis un dialogue interreligieux.

Mgr Wiehe est ainsi d’avis que la participation du Sifco à la cérémonie du levé du drapeau lors de l’anniversaire de l’Indépendance des Seychelles le 29 juin, a rendu cette organisation plus visible et l’a mis au devant de la scène publique.

Sifco se dote actuellement des statuts officiels qui devront faire de lui une ONG en bonne et due forme.

Le Père Raymond de Madagascar a estimé qu’une telle rencontre est importante pour forger l’unité dans la diversité. Selon lui, toutes les religions partagent les mêmes valeurs, dont l’honnêteté, la compassion et la charité.

Le Révérend Eddy Chang de l’île Maurice  a déclaré qu’à travers ce 2ème symposium, les délégués des quatre îles dépassent le cadre local, et partagent non seulement leurs expériences, mais également leurs craintes et appréhensions.

«  C’est en somme, un parcours important », a-t-il souligné.
Pour sa part, M. Idriss Essop de La Réunion a demandé au Seigneur de bénir cette assemblée. Il a émis le souhait qu’elle débouche sur plus de fraternité entre les composantes religieuses et les îles.

Samedi, les 12 participants des autres îles, qui sont hébergés à l’Hospice catholique de Beauvoir, ont eu l’occasion de visiter les lieux de prières – Cathédrales, mosquées et temples.
Hier, ils ont eu l’agréable occasion de découvrir Mahé en excursion.

La journée de lundi devra être marquée par l’intervention du Dr Mustafa Ali, secrétaire général du Conseil des Leaders Religieux (ACRL) et d’un débat avec la participation de plusieurs personnalités importantes de la société seychelloise.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *