La fête Créole a le vent en poupe


24-November-2012

Tout d’abord la langue Créole a des racines originaires de l’ancien français du 18ème siècle. Elle est étroitement liée à l’histoire des Seychelles et plus précisément à la période de l’installation des Français dans les îles des Seychelles vers les années 1770.

Les anciens Créoles n’utilisaient pratiquement que la langue parlée, chantée, et contée dans des chansons transmise de génération en génération.

Lorsque l’écriture est devenue indispensable plus tard avec le développement économique et culturel des habitants, elle s’impose dans le genre des écritures phonétiques et de ce fait simplifiée, à la différence de la langue française soumise à des règles de grammaire avec des exceptions, une orthographe rigide et conventionnelle.

Ceci pour des raisons, je suppose, d’accessibilité à toutes les couches de la population.
Autre trait caractéristique de la langue Créole est la liaison des mots. Les mots dans une phrase sont souvent attachés, l’article défini et indéfini s’attachent aux mots ou se rajoutent avant la quantité. Par exemple en français on dirait « Je voudrais six œufs », en créole « sis dizef »
Cette évolution et modification de la langue française a abouti à la naissance de la langue créole et montre la proximité des deux cultures.

La prononciation des mots dans certains cas est différente, certaines expressions sont typiquement créoles mais on sent toujours la note de l’origine française. Par exemple dans l’expression « on a gagné la pluie », le verbe gagner est utilisé dans le sens d’avoir, dans l’expression « bomaten » l’origine vient de « le matin de bonne heure » expression qui a été abrégée et remaniée.

Les lettres « J » et « ch » dans les mots se prononcent « z » sans doute pour une rapidité et facilité de la prononciation.

A partir de 1814, les Anglais prennent possession des Seychelles mais la langue créole a résisté et a traversé les temps jusqu’a l’indépendance de la République des Seychelles en 1976 et maintenant la langue créole est étudiée à l’école ce qui fait renforcer les racines de la culture créole seychelloise.

Tout cela fait de la langue créole une langue très expressive, vivante, colorée et nous emmène à la fête créole (Festival Kreol) que cette année j’ai particulièrement savourée.

L’organisation de la fête créole à l’hôtel La Réserve à Praslin a été sans faute, les danses et plus spécialement la séga, les costumes créoles, les danseuses et les danseurs infatigables, et la musique créole ont enflammé le public. Tout le monde dansait la séga, la valse, la mazurka et cette gaieté créole a gagné visiteurs et Seychellois bercés dans les rythmes de l’orchestre « Island Vibration » jusqu'à tard le soir des jeunes, des moins jeunes se déhanchaient sur la piste de danses dans la nuit douce créole.

Mais ce n’est pas tout ; la cuisine créole préparée avec passion, une multitude de plats savoureux tels que : kari zourit avek dile koko, kari lapo latet reken avek brenzel, satini reken, mayok bwi, friyapen bwi, kari krab et d’autres ont enchanté et aiguisé les appétits des privilégiés présents. Et les desserts, n’en parlons pas. Ils feraient rêver les plus blasés : moukat bannann, ladob biskwi, ladob patat, gato kreol, ladob koko zerm etc.

Le lendemain la fête  continue à la plage Anse Madge. Une myriade de petits kiosques décorés de feuilles de palmier et des couleurs de fleurs où on peut déguster des plats créoles proposés avec un sourire ensoleillé.

Différents orchestres se succèdent sur un podium érigé pour la fête et diffusent les notes endiablées de la musique créole.

C’est un lieu de rencontre de toute la famille. Les enfants courent, jouent, s’amusent, tout le monde est heureux, danse, chante, savoure les mets créoles. On y trouve des amis de longue date et on se laisse rêver devant la beauté de l’Océan Indien dans cette ambiance de fête.

Je termine avec une note de nostalgie car la semaine créole 2012 est déjà finie, mais attendons avec impatience celle de l’année prochaine.
Bonn sans ziska lannen prosenn.

Reine de la Bourdonnais

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *