Coopération militaire franco-seychelloise -Début hier de l’exercice Cateau Noir


22-June-2013

Le capitaine Didace Hoareau

Tout a commencé avec l’embarcation hier à 11 heures du matin à l’ancienne base de la Garde Côte à Victoria des soldats seychellois sur le Batral La Grandière à destination de l’île éloignée de Coetivy.

Cet exercice, qui se déroule sur trois jours, est un des plus importants organisés par la SPDF et les forces armées de la zone sud de l'Océan Indien (FAZSOI) désignant les unités de l'Armée française stationnées à La Réunion et à Mayotte.

Lors d’un entretien, hier, aux locaux de la SPDF à Bel Eau, le capitaine Didace Hoareau a expliqué que cette année l’exercice met encore l’accent sur la lutte anti-piraterie, un phénomène qui menace toujours notre région.

Donnant les raisons pour lesquelles l’île éloignée de Coetivy a été choisie pour cet exercice cette année, le capitaine Hoareau a dit que le but est de permettre à nos forces de tester la rapidité avec laquelle elles répondent aux appels de détresse suivant des menaces des pirates. 

« C’est l’occasion pour les unités de la SPDF de mesurer, d’évaluer et de tester la rapidité avec laquelle elles répondent aux appels de détresse. C’est aussi une occasion pour exposer les membres des différentes unités de la SPDF aux scénarios d’un éventuel attaque par des pirates », a-t-il dit.

A savoir que le thème de cet exercice est  de « neutraliser un groupe de pirates qui sévit dans la zone et également détruire le camp logistique qu’ils ont installé sur l’île isolée de Coetivy ».

Dans un communiqué, le FAZSOI explique que « dans un environnement marqué par une menace piraterie, cet exercice vise à conduire un entraînement aux opérations amphibies et terrestres en travaillant ensemble le plus étroitement possible à maintenir la paix et la sécurité dans l’Océan Indien ».

A savoir que sous la direction de l’état-major interarmées des FAZSOI, participant à cet exercice sont : un task group naval composé du patrouilleur Topaz, de l’avion de patrouille maritime Twin Otter, de la frégate française de surveillance Floréal et du bâtiment du transport logistique La Grandière ; et un groupement tactique interarmes formé de deux sections de la SPDF, des parachutistes, un groupe action en mer et un groupe de commando parachutistes qui réalisera un saut sur l’île ce samedi matin.

Cet exercice démontre, encore une fois, les liens étroits qui unissent les FAZSOI et la SPDF depuis de nombreuses années.
La présence des forces armées françaises aux cérémonies commémorant la fête nationale depuis plusieurs années en est également la preuve.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *