Une nouvelle compagnie aérienne seychelloise à l’horizon 2014


22-June-2013

L’assemblée générale de la Seychelles Hotels and Tourism Association (SHTA) s’est déroulée hier

Ce projet cent pourcent privé et cent pourcent seychellois a été présenté à la communauté touristique locale hier au Centre International des Conférences (ICCS) lors de l’assemblée générale de la Seychelles Hotels and Tourism Association (SHTA), l’association regroupant les auteurs et autres acteurs de l’industrie touristique. Lors de cette réunion, M. Louis d’Offay, président de l’association pendant ces derniers 15 ans, a également présenté sa démission.

Ce dernier a évoqué la nécessité de revitaliser l’association en y apportant du sang neuf comme la raison de son départ. C’est la présidente ajointe, Mme Daniella Payet Alis, qui assurera la présidence intérimaire de la SHTA jusqu'à la tenue de prochaines élections.

Mais avant d’annoncer sa démission, M. d’Offay a eu le temps de présenter le bilan de la SHTA pour l’année écoulée, année marquée par un étroit partenariat entre le secteur touristique et le gouvernement. A noter que le gouvernement était représenté à la réunion par le ministre de l’Intérieur et du Transport M. Joël Morgan, celui du Tourisme et de la Culture M. Alain St Ange, et le secrétaire général chargé des finances et du commerce, M. Steve Fanny.

M. d’Offay s’est réjoui de ce partenariat qui a créé un dialogue permettant de trouver un terrain d’entente et d’apporter une solution en cas de désaccord. Il a cité les impôts, le droit de construction, les dessertes aériennes, la sécurité et l’attribution de permis de travail aux étrangers comme exemples de secteurs où des progrès ont été enregistrés.

Néanmoins, il a souligné que des efforts étaient encore nécessaires afin d’adresser le dilemme de coût élevé d’importation et dans les secteurs aériens et hôteliers, ainsi que la compétition avec les grands hôtels. Le président démissionnaire a aussi proposé que la STB (Seychelles Tourism Board), l’agence chargée de la promotion des Seychelles à l’étranger, s’occupe uniquement de marketing et laisse tomber les autres tâches qui lui sont attribuées en ce moment. Il a également préconisé la nomination d’un directeur de marketing dans le plus bref délai.

M. d’Offay n’a pas manqué de remercier ses collègues de l’industrie du tourisme, les membres de la SHTA ainsi que le gouvernement, en particulier l’ex-Président de la République, M. Albert René, le Vice-Président Danny Faure et le Président actuel M. James Michel, pour leur soutien au cours de son mandat. D’après lui, ce dernier a relancé notre industrie touristique par le biais de la campagne de promotion baptisée « Affordable Seychelles ».

Parmi les défis que la SHTA reste à relever,  M. d’Offay a cité la création de cellules de l’association à l’étranger, mais surtout le rétablissement de vols directs entre les Seychelles et l’Europe. Et comme ci ce cri d’alarme est finalement tombé dans les oreilles des investisseurs potentiels ?

En effet, a été présenté lors de la réunion un projet de création d’une nouvelle compagnie aérienne voulant assurer d’ici 2014, la liaison directe entre Mahé et les villes européennes de Paris, Frankfurt, Rome et Londres ainsi que Singapore et Mumbai (en Inde) comme destinations asiatiques. Pour se faire, la compagnie, qui cherche toujours un nom mais qui présentement est enregistrée comme ‘Intershore Aviation Limited’, compte louer deux Boeings 767-200 dont elle qualifie de fiables et efficaces.

Néanmoins, ses représentants, M. Ahmed Afif et le capitaine d’aviation Robert Marie, ont assuré que le nouveau porteur qui en ce moment est dans une phase avancée de négociation de droits et de tarifs de vol et d’atterrissage, portera les couleurs des Seychelles et que « Seychelles Airways » ou encore « Seychelles Direct» sont parmi les noms sous considération.

A part les retombés touristiques directs dont bénéficiera le pays suite à ce projet, les promoteurs ont aussi mentionné le confort des passagers et la création d’emplois comme des bénéfices. En effet, cent-cinquante personnes, en majorité seychelloise, seront recrutées dont des pilotes, le personnel administratif et celui du bord et au sol.

‘Intershore Aviation Limited’ qui sans doute portera bientôt le nom d’une vraie compagnie aérienne, bénéficie déjà du support du gouvernement, comme l’ont confirmée les ministres Morgan et St. Ange. Si le projet se matérialise, le ministère responsable du transport lui a déjà offert une réduction de cinquante pourcent pour le service qui lui sera offert à l’aéroport de Pointe Larue.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *