Journée nationale française commémorée à Eden Island


16-July-2013

Le beau monde de la francophonie seychelloise a assisté le dimanche 14 juillet à Eden Island la réception organisée pour fêter la journée nationale française

S’étaient conviés pour l’occasion tout le beau monde de la francophonie seychelloise inclus l’ancien Président James Mancham, le Président de la Cour suprême Fredrick Egonda-Ntende, les ministres, autres membres du corps diplomatique, les membres de l’Assemblée Nationale, les ressortissants français vivant aux Seychelles ainsi que d’autres amis de la France.

Pendant la cérémonie, M. Calixte d’Offay, ambassadeur des Seychelles à la Commission de l’Océan Indien (COI) et conseiller diplomatique du Président James Michel, a été fait chevalier de la légion d’honneur.

Offrant un toast à la santé du Président Michel, à la prospérité du peuple seychellois et à la continuité de bonnes relations entre les Seychelles et la France, Mme Iancu a déclaré que la journée de la fête nationale française représentait un moment de fraternité, d’échanges et d’approfondissement des liens qui unissent les deux pays depuis deux siècles et demi, liens récemment renforcés par le succès de la récente visite du président Michel dans l’île française et voisine de La Réunion. L’Ambassadrice a salué la volonté partagée des deux gouvernements de travailler de concert pour le développement de la région Océan Indien et Afrique, par le biais de relations qu’elle a qualifiées de multidimensionnelles :

Le Ministre Adam et  l’ambassadrice de France aux Seychelles, Mme Geneviève Iancu portent un toast à l'amitié entre la France et les Seychelles

« Entre nos deux pays, s’est construit, avec détermination et pragmatisme, un partenariat multidimensionnel fondé sur un flux croissant d’échanges, nourris de confiance mutuelle et d’amitié authentique. Notre présence commune dans cette région nous vaut aussi d’agir, au sein de la Commission de l’Océan Indien, côte à côte pour y défendre valeurs et objectifs communs. »

Elle a passé en revue les actions dans lesquelles les deux pays sont actuellement communément associés, citant en tête de liste la coopération en matière de sécurité et de défense et dans laquelle s’inscrit la formation des unités de la police et des forces armées seychelloises, et surtout la lutte contre la piraterie. L’Ambassadrice a rappelé dans ce sens que c’est depuis Victoria que l’unité anti-piraterie de la COI élabore de nouvelles perspectives de coopération, et que la période 2013-2014 sera déterminante dans l’effort de faire de l’Océan Indien une zone plus sure et plus propre.

Mme Iancu a cité l’économie, avec la présence des entreprises françaises et la France comme deuxième fournisseuse et deuxième cliente des Seychelles, le développement durable où son pays participe au projet des 10 000 arbres, la santé dans le cadre de laquelle des infirmières seychelloises sont formées à La Réunion, le tourisme avec le regroupement des îles de l’Océan Indien au sein des Iles Vanilles, l’agriculture et l’éducation comme d’autres secteurs importants de partenariat. Dans ce dernier volet, elle a souligné la réussite de l’Alliance et de l’Ecole Française locales au sein du système éducatif seychellois et dans le renforcement de la francophonie.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Paul Adam, a répondu à l’ambassadrice de France en offrant à son tour, un toast en l’honneur de l’amitié franco-seychelloise et à la sante des Présidents Michel et François Hollande. Il a décrit le 14 juillet comme une date magique et un moment exceptionnel à cause d’une part tout ce que la France a fait pour les Seychelles, et d’autre part le progrès social incontestable qu’a apporté la révolution française. Il a poursuivi que l’occasion offre aux deux communautés qui de part notre histoire commune ne se rencontrent pas par hasard, une façon de célébrer les trois mots qui ont inspiré la démocratie seychelloise : Liberté, égalité, fraternité.

« La France habite nos rêves et nos réalités », a-t-il dit.
M. Adam n’a pas manqué de remercier la France pour son aide à l’établissement de cette démocratie et dans d’autres domaines de coopération internationale dont la défense des états insulaires, le développement  durable, l’exploitation de l’économie bleue et l’épanouissement de la femme.

Au niveau régional, le ministre des Affaires étrangères a cité les actions communes menées au sein de la COI, comme la quête d’une solution durable à la crise malgache. Citant comme exemple la récente intervention militaire française au Mali, il a souligné que cette coopération allait même jusqu'à déborder sur toute l’Afrique.

Relançant un appel au support de La France dans la démarche des Seychelles pour l’obtention d’un siège non-permanent au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le Ministre Adam a souhaité voir renforcer les bonnes relations existantes entre les deux pays.

« Je reste convaincu que malgré les problèmes économiques, nous pourrons continuer à compter sur le soutien de la France », a conclu le Ministre Adam.

A la suite des discours officiels, les deux communautés ont eu l’occasion de mieux se connaître dans le cadre d’un cocktail animé par le trio ‘Collective Soul’. Pendant la soirée les invités ont également eu l’occasion d’apprécier le talent de la chorale d’Anse Boileau qui a majestueusement interprété l’hymne national des Seychelles et de la France ainsi que celui de l’Union Européenne.

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *