Réunion pour relancer les travaux de la Commission Nationale de la Francophonie


14-March-2018

 

La Commission Nationale de la Francophonie (CNF) s’est réunie, hier matin à State House, sous la direction du Vice-President Vincent Meriton pour relancer ses travaux.

A savoir que la Commission Nationale de la Francophonie est restée dormante depuis mars 2016.

Au cours de la réunion d’hier, il a été convenu de ré-actualiser les termes de référence ainsi que la composition des membres de la commission.

Les participants se sont mis d’accord à se réunir sur convocation au moins quatre fois par an. La prochaine réunion est, en principe, prévue le 12 juin 2018 mais une session spéciale est attendue à tout moment en vue d’organiser les manifestations et festivités dans le cadre de la prochaine Fête de la francophonie prévue le 20 mars.

A ce sujet, selon le site de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), la célébration de cette année sera axée sur le slogan « langue française, notre trait d’union pour agir » aussi bien que les 10 mots de la francophonie retenus ‒ accent, bagou, griot, jactance, ohé, plactoer, susurrer, truculent, voix et volubile ‒ qui illustrent la richesse de la langue française.

La Commision Nationale de la Francophonie (CNF) a été mise en place en 2004 et elle a comme mission principale de promouvoir à l’épanouissement de la langue française aux Seychelles en complémentarité avec les autres langues nationales, et celui-ci en vue d’assurer un enrichissement réciproque de nos langues et de garantir ainsi la diversité de notre héritage culturel.

La CNF a aussi la tâche de promouvoir et de faciliter la participation des Seychelles au sein de la grande famille francophone notamment à travers l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) dont elle est membre.

« La réunion d’hier a été nécessaire, car il était important de relancer le programme d’activités de la commission et revoir ses objectifs et sa structure », a souligné Monsieur Jacques Belle, le nouveau correspondant national de la commission auprès de l’OIF.

D’après Monsieur Belle, la commission va travailler en étroite collaboration avec le ministère responsable de la culture et d’autres instances francophones dont l’Alliance Française et l’Ambassade de France pour réaliser quelques activités pour commémorer la Fête de la Francophonie 2018.

A propos du futur plan de la commission, Monsieur Belle a expliqué que plusieurs projets vont être mis en oeuvre cette année avec le soutien financier de l’OIF.

A savoir que les membres de la commission viennent de différents secteurs publique, privé, de la société civile entre autres.

L’OIF est une institution dont les membres (des États ou gouvernements participants) partagent ou ont en commun la langue française et certaines valeurs (comme, notamment, la diversité culturelle, la paix, la gouvernance démocratique, la consolidation de l'état de droit, la protection de l'environnement).

Elle regroupe 84 États ou gouvernements (54 membres de plein droit, 4 membres associés et 26 observateurs), soit plus de 900 millions d’habitants répartis sur les cinq continents représentant 14 % de la population mondiale, 14 % du revenu national brut mondial et 20 % des échanges mondiaux de marchandises. En 2050, leur population devrait atteindre 1,5 à 2 milliards de personnes, dont 700 millions de locuteurs de français. À cette échéance, 85 % des francophones et 90 % des jeunes locuteurs âgés de 15 à 29 ans vivront en Afrique.

 

 

 

 

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *