Silhouette se dote de son propre musée d’histoire


16-April-2018

L’île de Silhouette s’est doté d’un nouveau site à visiter : son nouveau musée qui a élu domicile dans la manifique Grann Kaz de la famille Dauban.

L’inauguration du musée a eu lieu samedi matin lors d’une cérémonie assistée par la Ministre responsable de la culture, Mme Mitcy Larue ; le Ministre responsable du Tourisme, M. Maurice Loustau-Lalanne ; l’ambassadeur de France aux Seychelles, son excellence Monsieur Lionel Majesté-Larrouy ; le haut commissaire de l’Inde aux Seychelles, M. Ausaf Sayeed ; la directrice des musées nationaux, Madame Beryl Ondiek ; la conservatrice du musée, Madame Bella Rose ; les employés de la National Heritage Foundation et les habitants de l’île, parmi d’autres invités distinguées.

Les deux ministres et le gérant du grand établissement touristique trouvé sur l’île ‒ Hilton Silhouette Labriz Resort ‒ M. Andre Borg, étaient les premiers invités à visiter le musée après son inauguration officielle. A signaler que la Grann Kaz, maison construite en 1860 par la famille Dauban qui fut la première propriétaire de l’île, a été restaurée après plusieurs mois de travaux de restauration importants.

Une initiative de Richard Touboul, attaché culturel du départment de la culture, le projet a été concrétisé à travers un protocole de partenariat signé le 18 janvier cette année entre l’établissement touristique et le département de la culture.

Mais, M. Touboul n’a malheuresement pa pu assister à la cérémonie historique en raison des circonstances familiales.

C’est M. Charles Morel qui a donc livré le discours au nom de M. Touboul qu’il a décrit comme « grand technicien en muséologie ».

« Ce musée devrait s’enrichir au fil du temps d’autres documents et objets ayant un lien direct avec l’histoire de Silhouette et ainsi valoriser et renforcer le patrimoine culturel de Silhouette et veiller à sa conservation », a-t-il dit.

Il est bon de noter que suivant les travaux de restauration sur la Grann Kaz, plus d’espace a été créé, ce qui est parfaitement adapté aux trois thématiques présentées au musée.

La 1ère à l’entrée sur la gauche : une introduction générale suivie de deux panneaux synoptiques de la période française aux Seychelles précède la salle des cartes. La 2ème donne place à des documents rares issue des journaux de navigation, de correspondence, d’actes notariaux couvrant une période allant de 1609 à 1921. Et la 3ème salle présente des photographies évocatrices d’un passé récent et nostalgique de Silhouette.

Il est à noter que tous les textes et légendes apparaissent dans les trois langues nationales ‒ le français, l’anglais et le créole Seychellois.

Toujours dans cette même allocution M. Touboul a  voulu exprimer à Ministre Larue son souhait que dans un avenir proche d’autres musées d’histoire naîtront et que celui de Silhouette servira de modèle à suivre sur d’autres îles comme Praslin, La Digue ou Sainte Anne qui elles aussi possèdent un riche patrimoine historique.

« La réalisation de tels musées offriraient sans nul doute un intérêt culturel et touristique très important et valoriserait de ce fait l’intégralité du patrimoine national des Seychelles », a fait part M. Touboul.

 

 

 

Send your comment :

Name *

Email *

Comment *