Assistance à la police seychelloise-Des officiers réunionnais en visite de familiarisation à Mahé


25-May-2012

Le Colonel Michel (3ème à partir de la gauche sur cette photo souvenir) souhaite que la gendarmerie réunionnaise puisse apporter une collaboration à la police seychelloise dans un proche avenir

Le colonel Jean-Pierre Michel, commandant de la Gendarmerie française de la zone sud de l’Océan Indien, était accompagné du Lieutenant Colonel Gonda Xavier et du Lieutenant Zitimer Jean.

Au cours de leur séjour, les gendarmes se sont entretenus avec M. Morgan, le ministre des Affaires étrangères, M. Jean-Paul Adam, et le Commissaire de Police, M. Ernest Quatre.

Les entretiens ont porté sur les moyens de coopérer et d’entamer des actions de formation commune.

Les gendarmes se sont familiarisés avec le fonctionnement de diverses unités de la police seychelloise.

« Ça nous a permis de comprendre les enjeux de la criminalité aux Seychelles et les moyens que dispose la police pour y répondre », a déclaré le Colonel Michel à Nation.

Parmi ces unités, le département de forensique et la force d’intervention terrestre ont suscité une attention particulière.

« Un des nos officiers a pu patrouiller avec une unité seychelloise pour voir les difficultés de l’exercice sur place », a-t-il ajouté.

Le Colonel Michel a souhaité que la gendarmerie réunionnaise puisse apporter une collaboration à la police seychelloise dans un proche avenir. « Une unité d’intervention et de réaction rapide est une nécessité », a constaté le Colonel Michel. Un échange d’un certain nombre d’expertise et de techniques est aussi envisagé, a-t-il déclaré.

Il a tenu à remercier le Commissaire Quatre pour la qualité de l’accueil.
M. Quatre s’est, de son côté, félicité du succès de cette mission de familiarisation de la gendarmerie de La Réunion.

Il a fait remarquer que les Seychelles, La Réunion et l’Ile Maurice font face aux mêmes problèmes du maintien de l’ordre et de la paix, même si nos cultures diffèrent un peu.
 
Il a signalé que notre système judiciaire est calqué sur la législation britannique pour le chapitre criminel et la loi française pour le côté civil. A ce titre, nous avons beaucoup de similitudes et les échanges peuvent ainsi facilement être adaptés pour les besoins de chaque territoire insulaire.

M. Quatre a déclaré que cette première visite de familiarisation de la gendarmerie réunionnaise fait suite à une mission de travail seychellois à La Réunion, conduite par M. Morgan dont il faisait partie, de même que le chef superintendant Godfra Hermitte.

Il a signalé qu’une coopération similaire est souhaitée avec la police mauricienne avec laquelle des contactes ont déjà été entamés.

Print