Tuléar, Madagascar-Développement durable-De l’électricité à l’éthanol


21-June-2012

Ernestine Zana Razanakoto  est soulagée car  bientôt sa maison pourra être éclairée à l’électricité

Comme elle, 400 foyers du village malgache d’Ankililoaba, à 70 km au nord-est de la ville de Tuléar, accessible en 4x4 après 3h de piste, vont bénéficier d’un projet innovant : produire de l’électricité à partir de l’éthanol, alcool lui-même fabriqué en broyant les cannes à sucre de la région.

Ce projet communautaire a été mené par la fondation Tany Maeva (Terre de Merveille), financée notamment par le programme pour le développement des Nations Unies. « Je suis contente car on se sentira plus en sécurité et on pourra travailler le soir », se réjouit la mère de six enfants.

Avant d’ajouter : « Nous somme des familles de planteurs au revenus très faibles, le prix (l’équivalent de 2,5€ par mois) est un peu cher ». Malgré tout, l’agricultrice, qui vit de riziculture,  attend avec impatience ses trois ampoules et rêve d’un fer à friser pour se faire une beauté…

Le système vise à « réduire l’utilisation d’énergie fossile », comme le diesel utilisé actuellement dans les groupes électrogènes, explique Hiankina Volianson, responsable de la  mise en place de ce projet. En attendant, une autre centrale, tout aussi originale, permet de produire un peu d’électricité et d’éclairer la rue principale du village. Pas d’éthanol, mais un ruisseau et une mini chute d’eau d’un mètre de hauteur seulement ! « Le but de telles actions communautaires, indique un représentant de Tany Maeva, est d’engager les populations à prendre en mains la gestion de leurs propres activités ». Sans plus dépendre de l’aide extérieure, puisque l’électricité, à l’eau ou à l’alcool, sera produite localement par les villageois.

Print