2ème Symposium interreligieux des îles de l’Océan Indien-Un débat sur la nécessité de voir des communautés plus attentionnées


13-November-2012

Mme William-Melanie, Mme René et Mme Tirant (à droite) ont fait, hier, des exposés sur les meilleures façons à faire naître et faire grandir des communautés plus attentionnées

Pour Mme Sarah René, qui a présidé la séance, toutes les écritures sacrées évoquent l’amour, la sympathie, le dévouement, comme la « raison d’être » de l’homme.

Elle a souligné qu’au niveau gouvernemental, cela passe par une politique de soutien aux citoyens les plus vulnérables alors que dans le monde des affaires, le bien-être des travailleurs doit être au-delà  du souci de l’argent et des profits.

« Une nation est constituée d’individus qui doivent être attentionnés envers les uns les autres », a-t-elle déclaré en faisant remarquer que tous les prophètes ont prêché l’amour.

Mme René a aussi souligné que l’être humain, contrairement aux autres créatures, est libre de son choix. « Il dispose de l’intelligence qui lui permet d’accomplir ou pas sa raison d’être. »

Mme Linda William-Melanie, secrétaire principal des Affaires sociales, a évoqué l’initiative pour une renaissance sociale lancée par le Président James Michel en 2011. Elle a ajouté que l’appel pour un soutien actif a été fait auprès de tous les partenaires, dont les religions et les organisations non-gouvernementales (ONG).

Cette campagne vise à atténuer la décadence morale  et d’autres fléaux sociaux et cherche à placer la famille comme le pilier de la société.

Mme William-Melanie est d’avis que la modernisation semble être en partie responsable du déclin des valeurs morales et  familiales. Chiffres à l’appui, elle a insisté sur l’augmentation fulgurante de la violence conjugale, d’abus sexuel d’enfants, de la prostitution, de la drogue et de l’alcoolisme.

Pour sa part, Mme  Nicole Tirant, avocate et rédactrice en chef du quotidien Today in Seychelles, a rappelé que depuis 2001 les thèmes nationaux cherchaient à promouvoir l’amour, le respect mutuel, la tolérance et le bon voisinage.  En 2001, on avait ainsi le thème national « Sharing and Caring » et en 2007 «  Pour Lanmour Sesel ».

Elle a fait remarquer qu’au cours  de l’histoire de l’humanité tous les courants religieux voyaient en l’amour le salut de l’homme. C’est ainsi que les Dix Commandements remisent à Moise, furent plusieurs siècles après résumé par Jésus Christ en ces termes « Aimez-vous les uns les autres ».

La charte internationale des droits de l’homme vise la même direction, ce qui nous rappelle que l’homme est libre de son choix.

Mme Tirant a souhaité que chacun se demande : « Comment vais-je vivre ma vie ? » Elle a souhaité que le choix porte sur une vie de partage pour déboucher sur une communauté d’amour.  

Print