Afficher de nouvelles idées de coopération bilatérale-Seychelles/Réunion


16-November-2012

 

Poignée de mains entre M. Adam et le Ministre des  Outre-mer, M. Victorin Lurel


Les relations entre les Seychelles et La Réunion affichent leur excellente qualité en raison de la densité des échanges entre les responsables et professionnels des deux îles dont l’amitié tire sa force dans les liens de peuplement, d’histoire et de culture qu’elles ont en partage.

La visite de M. Adam, qui a été accueilli par le Ministre des  Outre-mer, M. Victorin Lurel, et le Préfet de La Réunion,  M. Jean-Luc Marx, connaît des moments forts ponctués de visites et de séances de travail.

Au cours de leurs entretiens les deux ministres sont arrivés à la conclusion que les défis, telle que « la cherté de la vie », un sujet très préoccupant actuellement à La Réunion, étaient un enjeu à dimension régionale.

 Dans ce contexte, ils ont estimé que les efforts de la COI visant à mieux développer les transports maritimes dans la zone revêtaient une très grande importance dans la perspective d’une amélioration de l’efficacité du commerce intra régional, la promotion d’une concurrence plus importante, ainsi que la création de nouvelles opportunités d’importation à des prix plus compétitifs.

Le Ministre Adam s’est également entretenu avec le Président du Conseil Régional, M. Didier Robert, et la Présidente du Conseil Général, Mme Nassimah Dindar.

 Les entretiens avec les deux élus français ont permis d’approfondir la réflexion sur les meilleurs voies et moyens d’approfondir la mise en œuvre de l’Accord cadre qui lie les deux îles, et qui a été récemment renouvelé en 2010.

On sait que cet Accord-cadre permet aujourd’hui aux Seychelles et à La Réunion de s’offrir un des partenariats les plus fertiles en formations et en échanges d’expertises et d’expériences.

C’est dans ce cadre que de jeunes Réunionnais sont aux Seychelles comme Assistants d’Education en Langue Française pour appuyer l’enseignement de cette langue dans les écoles secondaires.

Le Ministre Adam s’est entretenu avec le général Jean-François Hogard, Commandant des Forces Armées de la Zone Sud de l’Océan Indien

 Il est attendu que ce dispositif s’élargisse et se raffermisse en 2013. De même qu’il est prévu de renforcer la formation des enseignants seychellois à travers des stages et des formations de longue durée à l’Ile de La Réunion.

En adepte du développement durable, et La Réunion étant une terre d’innovation et de dynamisme, le Ministre Adam a aussi exploré avec les dirigeants de l’île les possibilités de mutualisation des efforts dans le secteur des énergies renouvelables.

 Ils ont estimé, à cet égard, que la promotion du  label « Iles Vanille » s’inscrivait en droite ligne des efforts pour un développement durable et que les investissements dans les énergies renouvelables venaient en complément de ces efforts.

On rappellera que pendant son séjour le Ministre Adam a ouvert les travaux de la Conférence des Ministres et Responsables du tourisme des pays membres de la COI qui se sont également penchées sur ces questions.

C’est d’ailleurs à ce titre de président de la COI qu’il s’est entretenu avec le général Jean-François Hogard, Commandant des Forces Armées de la Zone Sud de l’Océan Indien (FAZSOI) sur les efforts régionaux visant à combattre la piraterie maritime.

 La récente ouverture aux Seychelles d’une Cellule anti-piraterie s’inscrit justement au nombre des efforts visant à cadrer les efforts individuels des pays membres dans cette lutte.

A cet égard, les Seychelles et La Réunion promettent de continuer à conjuguer leurs efforts afin de parvenir à une solution durable à la question de la surveillance et la protection des zones économiques des différents Etats membres de la COI.
 

Print