L’Assemblée générale de l’organisation ‘Entreprendre au Féminin Océan Indien’-Promouvoir l’entrepreneuriat féminin dans la région


14-January-2013

 

Mme Bazi s’adressant aux femmes entrepreneures des Seychelles en présence de Mlle Belmont, Mme Valmont et Mme Pagès

Les femmes, qui devaient vers la fin de l’assemblée d’hier élire un premier comité national de l’EFOI Seychelles, sont gérantes ou propriétaires d’entreprises dans les secteurs comme l’artisanat, le média, boutique, coiffure, l’ameublement, l’horticulture, la discothèque et la comptabilité.

Etaient également présentes à cette réunion organisée sous l’égide de la Commission de l’Océan Indien (COI) Mme Sylvianne Valmont, parlementaire seychelloise, Mme Sylvia Pagès, présidente régionale de l’EFOI, Mme Fatoumia Bazi, chargée de mission de la COI, et Mlle Penny Belmont, chef exécutive de l’Agence pour la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (Senpa).

Dans un discours de bienvenue, Mme Valmont, elle-même ancienne chef exécutive de la Senpa, s’est réjouie de l’intérêt que porte la COI à l’entrepreneuriat féminin aux Seychelles et dans la région.

Les femmes entrepreneures des Seychelles lors de L'Assemblee dimance

Elle a signalé qu’un grand nombre des Seychelloises sont entrepreneures et chefs d’entreprises.  Mme Valmont a rappelé que certaines organisations non-gouvernementales (ONG) de femmes, dont  SAWE (l’Association des femmes entrepreneurs seychelloises) qui compte environ 80 membres, soutiennent les objectifs de l’EFOI.

Mme Bazi a fait un rappel historique de l’EFOI depuis 2007 jusqu’au premier forum à Tamatave, Madagascar, en 2007.

 Elle a souligné que l’organisation cherche à partager les connaissances et les bonnes pratiques entre les groupements nationaux afin de faire émerger une dynamique économique.
 
L’EFOI vise aussi l’échange d’expertise et la facilitation du développement d’affaires, de partenariat et de commerce entre les îles de la région.

Parmi les partenaires de l’EFOI on retrouve l’Union Européenne, la Banque Africaine de Développement et les chambres de commerce des îles de la région.

Au cours de la réunion, il a aussi été convenu que l’adhésion à l’EFOI Seychellois soit 100 roupies et 200 roupies pour la contribution annuelle.

Print