Les Seychelles affichent leur solidarité avec le Mali


30-January-2013

Une rencontre qui a été dominée par la situation qui prévaut dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest confronté depuis quelque temps à une occupation terroriste et à une menace de partition de son territoire.

Intervenant au sommet, placé sous le thème « Panafricanisme et Renaissance », le Vice-président Danny Faure a appelé à un soutien plus grand à la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA) afin  de rétablir l’autorité de l’État sur tout le territoire, de défendre l’unité et l’intégrité territoriale du Mali et de réduire la menace que représentent les forces terroristes.
« Les Seychelles s’associent à la déclaration de la présidente de la Commission de l’Union Africaine appelant tous les Etats membres à apporter leur concours financier et leur savoir-faire aux forces armées et aux forces de sécurité maliennes, ainsi que leur appui à la MISMA. Les Seychelles appuient également les efforts menés dans ce sens par les pays de la région », a-t-il ajouté.

Le Ministre des Affaires étrangères, M. Jean Paul Adam, qui participe avec le Vice-président seychellois au sommet a également représenté les Seychelles à une réunion des donateurs internationaux visant à mieux coordonner les efforts des partenaires africains et de la communauté internationale dans cette lutte afin d’empêcher qu’un sanctuaire de terroristes soit établi dans le Nord malien.

Dans ce contexte, l’Union Africaine a débloqué une somme de 50 millions de dollars US en soutien à cette lutte. Cette somme sera fournie par le budget ordinaire de l’organisation panafricaine et ne nécessitera pas de  fonds supplémentaires auprès des Etats membres, bien qu'un certain nombre d'États aient également annoncé des contributions supplémentaires.

« Les Seychelles sont fières d'apporter leur modeste contribution à la restauration de la paix et la sécurité au Mali à travers l'UA. Dans cette même veine les Seychelles saluent l'action décisive de la France et de la CEDEAO, qui remplissent ainsi leurs obligations dans le respect de la légalité internationale, restant ainsi fidèles aux vœux de l’Union Africaine et du Conseil de sécurité des Nations Unies », a-t-il déclaré à l’issue de la réunion.

Par ailleurs, les Seychelles ont fermement condamné l’acte terroriste perpétré par un groupe de terroristes sur le site gazier de Tiguentourine, à In Amenas, et ont salué la réponse appropriée que l’Algérie a su réserver à une telle action.

« Nous saluons la volonté et la détermination de l'Algérie de répondre fermement aux attaques contre sa  souveraineté par des éléments terroristes qui cherchent à utiliser l'instabilité de certaines parties de notre continent pour faire avancer leur propre agenda fait d’anarchie et de destructions. Nous condamnons cette attaque avec la dernière énergie, et nous espérons que la réponse d’une Afrique unie et debout contre le terrorisme servira de message de dissuasion à tous ceux qui cherchent à saper l'état de droit sur notre continent », a déclaré le Vice-président lors de ses observations.

Print