Projet ISLANDS de la Commission de l’Océan Indien-Remise de prix aux lauréats du concours d’histoire sur la gestion de l’eau


24-June-2013

Les trois gagnants en compagnie de M. Agricole et Mme Nageon de l’Etang

Ce concours a été organisé par le projet ISLANDS de la Commission de l’Océan Indien.

Le concours a été lancé dans toutes les îles de la COI ciblées par le projet qui a pour objectif de contribuer à une augmentation du niveau de développement social, économique, et environnemental des petits Etats insulaires.

La gestion de l’eau, des déchets, des catastrophes naturelles, des zones côtières, des récifs coralliens pose problème aux Seychelles aussi bien qu’aux autres îles de la sous-région de l’Océan Indien.

Afin de sensibiliser davantage la population, surtout les jeunes, sur la bonne gestion précieuse et essentielle de notre environnement, un concours d’histoire adressant les élèves a été lancé au début du mois d’octobre dernier.

A savoir que pour ce concours chaque pays s’est vu attribuer une thématique – Comores : gestion des déchets, Madagascar : gestion des catastrophes naturelles, Maurice : gestion des zones côtières, Réunion : gestion des récifs coralliens, Seychelles : gestion de l’eau, et le Zanzibar : la déforestation.
Plus de quatre milles enfants ont participé au concours dans les six îles.

Aux Seychelles un total de 75 élèves des écoles publiques et privées ont participé à ce concours, une participation que la coordinatrice et le point focale nationale pour les projets de la COI Madame Begum Nageon de l’Etang a qualifié de très encourageante.

Les trois meilleurs gagnants se sont vus attribuer des prix tandis que tous les autres participants ont reçu un certificat de participation.
C’est le secrétaire principal du Ministère de l’Environnement et de l’Énergie, M. Wills Agricole, qui a remis les prix aux heureux gagnants lors d’une courte cérémonie tout récemment aux Jardin Botanique à Victoria.

M. Agricole a profité de l’occasion pour remercier la COI pour son soutien aux efforts visés au développement durable dans les petits États de la région.

« C’est une occasion importante pour partager des réflexions sur l’usage de l’eau dans notre société. Nous avons pris conscience que l’impacte et l’attitude des gens sur l’usage de l’eau nécessite une    importante prise de conscience de chacun de nous si nous voulons mieux protéger nos sources d’eau », a-t-il souligné.
 
A savoir que des guides pédagogiques ont été produits et distribués pour sensibiliser les enfants sur ces thématiques.

Print