Follow us on:

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Domestic

L’appui de la Croix-Rouge envers le renforcement des capacités de la communauté | 24 June 2020

L’appui de la Croix-Rouge envers le renforcement des capacités de la communauté

Pour faciliter la mobilisation afin de limiter l’impact de la crise sanitaire sur la population et également prévenir de nouvelles vagues de la Covid-19, la Croix-Rouge des Seychelles a fait un don des équipements de protection (EPI) qui bénéficiera à deux organisations locales directement impliquées dans les soins de santé.

Les deux bénéficiaires sont l’agence pour la prévention de l'abus des drogues et de la réadaptation (Apdar) et l’agence des soins de santé.

Le don est un soutien de la Plateforme d’ Intervention Régionale de l’Océan Indien (PIROI).

C’était lors d'une petite cérémonie, hier au siège de la Croix-Rouge à Providence, que la coordinatrice du programme Mme Hava Yakub a accueilli les invités, dont l’Ambassadeur de France aux Seychelles, M. Dominique Mas.

La secrétaire générale Mme Marie-May Bastienne a fait les présentations des dons aux bénéficiaires. La première à recevoir un échantillon d'équipement a été la directrice générale adjointe de l’agence des soins de santé, Mme Kathleen Cécile, suivi de la directrice générale de l’Apdar, Mme Geralda Desaubin.

Le don – 6 000 EPI (masques de protection, gants et visières) – a été rendu possible avec le soutien de la DG ECHO de l’Union Européenne, en partenariat avec l’Ambassade de France aux Seychelles.

Au nom de tous ses collègues ambassadeurs de l’Union Européenne, M. Mas qui a travaillé avec la Croix-Rouge française pendant plusieurs années sur le terrain a noté que « ce don est très important, car même si aux Seychelles le Covid-19 n’a pas fait trop de victimes, on est jamais à l’abri d’une reprise de l’épidémie, et qu’il faut toujours être préparé. Je suis donc très honoré d’avoir été invité par la Croix-Rouge pour être le grand témoin de cette remise d’équipement aux institutions nationales seychelloises », a-t-il ajouté.

Mme Cécile et Mme Desaubin ont remercié la Croix-Rouge pour les équipements qui, selon elles, seront très importants en cas d’une reprise de l’épidémie.

Elles ont déclaré que les équipements seront utilisés à bon escient et de manière appropriée.

La PIROI est un outil régional d’intervention rattaché à la direction des relations et des opérations internationales de la Croix-Rouge française qui mène depuis 2000 un vaste programme de gestion des risques de catastrophes (GRC) dans la zone sud-ouest de l’océan Indien.

Elle est composée de différents membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : le Croissant-Rouge comorien, la Croix-Rouge française, la Croix Rouge malgache, la Croix-Rouge de Maurice, la Croix-Rouge du Mozambique, la Croix-Rouge des Seychelles, la Croix-Rouge tanzanienne, la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Cette force régionale d’intervention repose sur un réseau et une couverture territoriale dense : plus de 800 comités locaux et 35 000 volontaires actifs.

Basée à la Réunion, la PIROI intervient sur toute la zone sud-ouest de l’Océan Indien aux côtés des Sociétés nationales membres du programme.

Elle est composée d’une équipe d’une dizaine de personnes travaillant à temps plein et tout au long de l’année au bon déroulement des programmes. La PIROI s’appuie également sur le vaste réseau du Mouvement en mobilisant des équipes de volontaires formés et spécialisés pour certaines de ses activités.

Depuis sa création, la PIROI mène des activités de préparation et de réponse aux catastrophes à travers la formation d’équipes de réponse aux urgences et le pré-positionnement de matériel (8 entrepôts dans la zone), l’appui au développement des capacités des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de la région, la sensibilisation aux risques, ainsi que le renforcement des capacités des communautés.

 

Roland Duval

More news