Follow us on:

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Domestic

Levée des restrictions aux frontières extérieures de l’UE pour les déplacements non essentiels en provenance de 15 pays à partir du 1er juillet | 02 July 2020

Port Louis – Le Conseil de l'Union européenne vient de publier mardi un communiqué de presse qui annonce la levée des restrictions aux frontières extérieures de l’Union européenne (l’UE) pour les déplacements non essentiels en provenance de 15 pays à partir du 1er juillet.

 

De quoi s’agit-il ?

  • Il s’agit de l’entrée de citoyens étrangers « dits non essentiels » sur le territoire européen (espace Schengen), comme par exemple des touristes étrangers désireux de visiter l'Union européenne. Pour rappel, les déplacements de personnes dites « essentielles (équipages de transport, professionnels de santé, diplomates, etc.) » étaient et restent autorisés sous certaines restrictions et précautions.
  • Sont exemptés des restrictions temporaires en matière de déplacement vers l’UE : tous les citoyens de l’UE et des États associés à l’espace Schengen, ainsi que les membres de leur famille, aux fins du retour dans leur pays d’origine; les citoyens de pays hors UE, résidents de longue durée dans l'UE ; et les personnes ayant une fonction ou un besoin essentiel, notamment les diplomates et les étudiants de pays hors UE commençant ou poursuivant leurs études dans l’UE durant l’année universitaire 2020/21. Ainsi un étudiant mauricien ou seychellois pourra se rendre dans l’UE pour ses études à partir de la rentrée prochaine.
  • Les citoyens européens peuvent sortir de l’espace européen sans restriction pour autant que les frontières du pays de destination leur soient ouvertes et qu'ils disposent d'un moyen de transport pour s’y rendre.
  • Pour l’heure, ni Maurice, ni les Seychelles ne figurent dans cette première liste qui sera révisée de manière régulière tous les quinze jours en fonction notamment de la situation épidémiologique et sous réserve de réciprocité.
  • La liste a été décidée par les Etats membres à partir d’un certain nombre de critères fondés principalement sur la situation sanitaire et sur la réciprocité.
  • S’agissant de la République de Maurice, les autorités ont annoncé le maintien de la fermeture des frontières a priori jusqu’au 31 août ; les autorités seychelloises ont annoncé la réouverture des frontières pour les citoyens de pays tiers à partir du 1er août sur la base d'indicateurs liés aux risques faibles, moyens ou forts.

 

Le contexte :

  • Cette liste fait suite à une restriction temporaire d’un mois appliquée aux frontières extérieures de l’Union européenne pour les voyages non essentiels ; établie le 16 mars dernier, cette restriction a été reconduite à plusieurs reprises (le 8 avril, puis le 8 mai et enfin le 11 juin). Le 11 juin, la Commission européenne a ainsi invité les États membres à prolonger cette restriction temporaire jusqu’au 30 juin 2020 et à définir une approche progressive en vue de la levée de cette restriction.
  • Le principe est semblable à celui qui est adopté par d’autres pays : réduire le nombre de voyageurs entrants dans l’Union européenne pour limiter la propagation du coronavirus et protéger la santé publique à l'intérieur de l’UE.

 

Comment faire pour que Maurice ou les Seychelles soient sur la liste ?

  • Il s’agit d’une première liste qui va être revue de manière régulière (toutes les 2 semaines). Les délégations de l'UE recevront prochainement un questionnaire relatif à la situation sanitaire de chaque pays tiers ainsi qu'aux modalités d'ouverture des frontières ; les délégations se concerteront ainsi à brèves échéances avec les autorités respectives sur cette question.

 

Communiqué de presse du Conseil de l'Union européenne

 

More news