Follow us on:

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Health

Le port du masque reste toujours un défi ! | 13 July 2020

Le port du masque reste toujours un défi !

Noelinda Dodin et son époux prennent toutes les précautions possibles pour éviter une infection

Après que le département de la santé a exigé à tous les passagers du transport public de porter un masque, il y en a certains qui ont adopté le port du masque comme une habitude quotidienne. Le Dr Jude Gedeon ne cesse de mentionner que si vous êtes dans un endroit serré/très fréquenté, il faut que vous portiez le masque pour votre propre protection.

Samedi notre équipe s’est rendue au bazar Selwyn Selwyn Clark pour faire un constat de la situation. Même s’il y avait la pluie torrentielle, le marché était bondé de gens dont la majorité sans masque !

Hmmm doit-on être concerné ?

Oui. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le port du masque s’inscrit dans le cadre d’un ensemble de mesures anti-infectieuses propres à limiter la propagation de certaines affections respiratoires virales, dont la COVID-19 fait partie. Il peut permettre aussi bien à des sujets en bonne santé de se protéger (en cas de contact avec une personne infectée) qu’à des sujets porteurs de virus de ne pas les transmettre (lutte à la source). Le seul port du masque ne suffit toutefois pas à assurer un niveau adéquat de protection dans ces deux cas et d’autres mesures doivent également être adoptées au niveau personnel ou communautaire contre la transmission des virus respiratoires. Indépendamment du port du masque, l’hygiène des mains, la distanciation physique et d’autres mesures de lutte anti-infectieuse sont de rigueur pour prévenir la transmission interhumaine de la COVID-19.

Nous avons parlé avec quelques marchands et ceux n’ayant pas de masques n’étaient pas confortables à nous parler. Noelinda Dodin aide son mari à vendre des légumes. « Quand je ne travaille pas les samedis, je viens aider mon mari à vendre ses légumes et nous sommes arrivés très tôt samedi matin. Là où je travaille, je porte déjà des masques mais depuis ce matin, j’ai remarqué que seulement un petit groupe portait le masque. C’est surtout les personnes âgées. Il y a aussi des gens qui portaient des masques mais pas correctement – certains l’avaient sous leur menton et d’autres sur leurs fronts. Ce n’est pas normal, car les gens ne prennent pas cette pandémie au sérieux. J’essaie de mon mieux de garder ma distance avec les clients. Vu que la situation est toujours sensible, je conseille à tout le monde de prendre leur responsabilité et de se protéger et de protéger les autres. Fodre nou serye nou mon ser ! » nous rappelle Noelinda.

Wilna portait un masque rose qu’elle a fabriqué elle-même. « Je confectionne mes masques et je les place dans les magasins et je les vends aussi au marché. Depuis ce matin, je vois certaines personnes qui sont venues avec leur masque tandis que d’autres, elles ne sont pas conscientes de l’importance pour le moment. Je suis sûre que bientôt ils y prendront conscience. C’est important d’obéir aux guidances de la santé afin de nous protéger contre ce virus. Pour moi, c’est très important, car nous ne savons s’il y a une personne déjà infectée dans la communauté. »

Jerris Moncherry un marchand de longue date ajoute qu’il a eu son masque en cadeau avec une de ses clientes. « Il y avait plusieurs couleurs, mais j’ai choisi le noir pour que personne ne sait que je porte un masque. Akoz mon menm kouler avek mon mask », ricane Jerris.

Il note qu’il n’a pas vu beaucoup de personnes avec des masques mais « je pense que le port d’un masque doit être obligatoire dans le marché. Dimoun pa pran sa o serye ! »

Les guidances sont là, prenons soin de nous-même afin de gagner cette bataille contre la COVID-19 !

 

Vidya Gappy

 

 

 

More news