Follow us on:

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Presidency

Les frontières seychelloises s’ouvrent le 1er août pour les touristes | 22 July 2020

Les frontières seychelloises s’ouvrent le 1er août pour les touristes

Le Président Danny Faure a présidé la deuxième réunion de haut niveau pour le système de gestion intégrée pour la réouverture des Seychelles aux vols commerciaux (Photos : Louis Toussaint)

● Les Seychellois appelés à être encore plus responsables

 

Par Vidya Gappy

 

C’est officiel. Nos frontières s’ouvrent officiellement pour les vols commerciaux le samedi 1er août. Cette décision a été confirmée, hier, pendant la deuxième réunion de haut niveau pour le système de gestion intégrée pour la réouverture des Seychelles aux vols commerciaux, présidé par le Président Danny Faure à la salle de conférence de la STC.

Cette deuxième rencontre a rassemblé les parties prenantes de tous les secteurs du gouvernement et du secteur privé et le but était essentiellement d’évaluer le niveau de préparation contre la propagation du coronavirus (COVID-19) avant la réouverture de notre pays au monde extérieur.

À la suite de la réunion, le ministre du Tourisme, de l'Aviation civile, des Ports et de la Marine Didier Dogley, qui préside également le cadre national pour la réouverture des Seychelles (un groupe de travail plus petit qui travaille sur les modalités et les mesures), a rencontré la presse.

Il a déclaré que depuis la semaine dernière, des progrès importants ont été notés. « Au début des consultations, un mois de cela, plusieurs dates étaient proposées dont le 15 juillet, le 1er août et le 15 août. Nous avons commencé à travailler sur les mesures qui détermineront l’ouverture de nos frontières. Toutes les organisations comprenant la santé, la Plateforme d'engagement des citoyens des Seychelles (Ceps), le Conseil interreligieux des Seychelles (Sifco), la Chambre de commerce et d'industrie des Seychelles (SCCI), l'Association des hôtels et du tourisme des Seychelles (SHTA), entre autres organisations privées ont participé à ces consultations, car le gouvernement seul ne pourra prendre ces décisions. Ils ont rendu compte au comité de leur niveau de préparation et de leur degré de mise en œuvre des ensembles de mesures données, y compris la formation du personnel qui permettra au pays d'accueillir des visiteurs extérieurs », a ajouté le ministre.

Le Ministre Dogley appelle à la solidarité du peuple seychellois pour travailler ensemble pour qu’on puisse rouvrir notre pays et que notre économie commence à fonctionner. « Il nous reste que neuf jours avant le 1er août, et nous devons tous être prêts pour l’ouverture de nos frontières. Nous devons combler les manquements et continuer à renforcir notre vigilance. Nous devons être sûrs de nous-mêmes quand nous avons des étrangers sur notre sol et comment nous y prendre si jamais nous faisons face à une situation difficile. Nous n’avons guère le choix que de relancer notre économie, car nous sommes en manque de devises étrangères. Dans la rencontre d’aujourd’hui, nous sommes sortis avec un accord général que le 1er août est la bonne date pour rouvrir nos frontières et accueillir nos visiteurs ».

 

Les hôtels et les chambres d’hôtes doivent être certifiés par le département de la santé

Il est important de noter que tous les hôtels et chambres d’hôtes doivent être certifiés par le département de la santé avant de pouvoir accueillir les touristes, a expliqué le Ministre Dogley. A l’heure actuelle quelques 97 établissements ont déjà été certifiés. « Si les visiteurs n’ont pas une réservation dans un établissement certifié, il sera transféré dans un autre établissement », a noté le ministre.

Même si certains établissements ne vont pas ouvrir leurs portes de sitôt, ils doivent quand même être prêts. Le pays en entier doit être prêt pour cette réouverture de nos frontières.

 

Programmes de formation pour différents secteurs

Le Ministre Dogley a aussi annoncé que plusieurs programmes de formation seront préparés et diffusés dans les différents médias pour mieux préparer la population à faire face à cette nouvelle réalité. « Le Président a fait référence aux premiers touristes Émiraties qui sont venus sur un vol affrété. Plusieurs Seychellois travaillent avec ces personnes et ils se sont adaptés avec les nouvelles normes. Cela requiert beaucoup de sacrifices mais nos compatriotes comprennent l’importance de respecter les lois et les règlements dans la lutte contre la COVID-19. En Avril, certains avaient peur de travailler avec les étrangers, mais on peut voir un changement positif dans l’attitude des gens quand ils ont suffisamment de formation et d’outil pour travailler ».

Concernant les hôtels, Sybille Cardon de la SHTA a ajouté que le département de la santé a animé des sessions de formation avec les officiers des différents hôtels pour l’ouverture du 1er août. « Nous avons réalisé que ces formations n’étaient que théoriques et qu’ils manquaient de la pratique. Avec la collaboration du groupe Constance nous allons organiser maintenant des sessions pour mettre en pratique les procédures d'utilisation normalisées dans différents scénarios. Nous voulons que tout le monde dans le monde de l’hôtellerie passe par ces formations afin qu’ils puissent partager ces informations avec leurs familles. Avant de réserver une chambre, les touristes aussi demandent si l’établissement est certifié ».

Tina Hoareau de GETUS a souligné que le secteur privé travaille toujours en étroite collaboration avec le gouvernement pour préparer les entreprises à être certifier afin qu’ils puissent opérer dès que les touristes arrivent aux Seychelles. « Il y a en ce moment 983 entreprises enregistrées reliés au tourisme, et seulement 110 ont reçu leur certificat du département de la santé. Nous respectons les guidances et nous essayons de renforcir ces bonnes pratiques », a ajouté Tina Hoareau.

De son coté, Jude Fred, porte-parole de Ceps a noté que « Ceps a fait un sondage entre les membres pendant une semaine et nous avons découvert que les plus gros concernes restent les problèmes psycho-sociales dans la communauté, la hausse des prix des produits de base, la perte d’emplois ainsi que la réduction de salaire. Mais quand même 63% de personnes interrogées sont en faveur de l’ouverture de nos frontières. Notre but c’est de continuer à éduquer la société civile à travers nos commissions ».

Le Ministre Dogley a conclu qu’ « il n’y a pas un système au monde en ce moment qui peut contrôler ce virus, mais maintenant c’est à chacun d’entre nous de prendre notre responsabilité pour empêcher sa propagation. Certains pays européens nous ont mis dans une liste interdisant aux touristes de venir chez nous. Avec la collaboration du département des Affaires étrangères, nous allons clarifier cette situation avec ces pays tout en mentionnant que la majorité de ces cas sont des marins étrangers qui sont venus remplacer leurs collègues ».

 

Les vols déjà programmés

Etihad Airways : Prévu d’avoir deux vols par semaine commençant la première semaine d’août

Emirates Airlines : Prévu d’avoir cinq vols par semaine commençant la première semaine d’août

Qatar Airways : Prévu de reprendre les vols le 1er septembre

Air Austral : Prévu de reprendre les vols le 20 août

British Airways : Pas d’info pour l’instant

Edelweiss Air : Prévu de reprendre les vols le 26 septembre

Kenya Airways : Prévu de reprendre les vols le 2 octobre si les conditions sont favorables

Condor : Prévu de reprendre les vols le 18 décembre

Air France : Prévu de reprendre les vols le 29 octobre

Ethiopian Airlines : Ils ont eu la permission de faire que des vols de fret.

 

 

 

 

 

More news