Follow us on:

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Sport

11es Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI) en 2023 : Réunion du CIJ | 22 October 2020

11es Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI) en 2023 : Réunion du CIJ

Les Maldives demandent un renvoi pour 2025

  • Madagascar porte candidat à l'organisation en 2023

 

Les Maldives ne pourraient accueillir les 11es Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI) en 2023 et proposent une organisation en 2025, alors que le président du Comité national olympique malgache a dit que la Grande île s'est déjà portée candidat à l'organisation en 2023.

Ces nouvelles sont tombées ce mardi 20 octobre, suite à la tenue, par visioconférence, d’une réunion du Conseil International des Jeux (CIJ). Une réunion virtuelle à laquelle ont pris part les représentants de Madagascar, Maurice, Comores, Mayotte, Seychelles, Maldives et La Réunion.

Dans l’incapacité de tenir le budget et les délais pour la prochaine édition des Jeux, les Maldives ont donc proposé une organisation en 2025. Mais le ministre des sports, a aussi fait amende honorable en disant qu’il n’était pas contre, qu’un autre pays récupère l’organisation.

« Le ministre des Sports des Maldives nous a fait une présentation de la situation préoccupante du pays dûe à la crise Covid-19. Il a indiqué aux membres du CIJ que son pays ne pourrait organiser la 11e édition de l’événement indianocéanique pour des raisons économiques », a dit à Sports NATION le président du CIJ, M. Antonio Gopal.

Sérieusement affectées par la crise sanitaire liée au coronavirus, les Maldives proposent d’accueillir les Jeux deux ans plus tard, soit en 2025.

Etant donné que les Maldives sont incapables de tenir le budget et les délais pour la prochaine édition des jeux, Madagascar a officiellement lancé sa candidature pour reprendre l’organisation de ces Jeux en 2023.

C’est le président du Comité olympique malgache, Siteny Randrianasoloniaiko, qui a fait cette proposition. « Nous sommes prêts à accueillir les Jeux en 2023, avec l’engagement du gouvernement. Nous avons toutes les infrastructures qu’il faut, ce qui nous encourage à reprendre l’organisation. Nous avons la possibilité d’accueillir beaucoup de disciplines », a-t-il indiqué.

Mais pour l’heure, aucune décision n’a été prise. Selon le président du CIJ, M. Gopal, une nouvelle réunion en visioconférence sera programmée le mois prochain entre les îles membres du CIJ pour évoquer la question, avant la réunion en présentiel en février 2021 dans la Grande îIe.

Selon Rosa Rakotozafy, directeur général du sport fédéral au sein du ministère malgache de la Jeunesse et des sports, c’est le gouvernement même qui porte le projet.

« Le gouvernement avait déjà fait une campagne en ce sens à Maurice. Nous ne faisons pas machine arrière dans notre demande », soutient-elle. « C’est le gouvernement qui fait la demande mais il appartient au Comité olympique de préparer le dossier », poursuit-elle.

A signaler que les Maldives avaient obtenu l’organisation des Jeux, au lendemain de la conclusion de la précédente édition, en 2019 à Maurice. Il s'agissait alors d’une première organisation pour le pays, candidat face à Madagascar et aux Comores.

La première réunion du CIJ, prévue du 21 au 23 février aux Maldives, a été reportée en raison de l’épidémie coronavirus qui sévit dans tous les pays du monde et des restrictions sanitaires imposées.

 

Gérard Govinden

 

More news