Follow us on:

Facebook Twitter LinkedIn YouTube

Domestic

Jumelage entre les écoles de Baie Sainte Anne de Praslin et du Fidelaire en Normandie | 25 November 2020

Jumelage entre les écoles de Baie Sainte Anne de Praslin et du Fidelaire en Normandie

Les enfants de l'école et leur institutrice qui ont souhaité ardemment ce jumelage

Début d’une grande et exaltante aventure d’enfants

 

Ce n’est que du bonheur tant à Praslin qu’au Fidelaire en Normandie ! Odile de Commarmond, la secrétaire principale pour la petite enfance, le primaire et le secondaire au sein du ministère de l’éducation et Bernard Shamlaye, l’ancien ministre de l’éducation puis Ambassadeur à Paris peuvent être satisfaits. En proposant à Monique Lesperance, la directrice de l’école Baie Sainte Anne de Praslin de réaliser une correspondance épistolaire entre ses enfants et ceux de l’école primaire du Fidelaire, ces distinguées personnalités ont provoqué une joie immense dans le village du Fidelaire.

Envisagé depuis près de deux ans entre Ralph Agrippine le ministre Conseiller de l’Ambassade des Seychelles en France, Marie Reine Hoareau, Miera Savy et le Consulat des Seychelles en Normandie, cette coopération a été longue à se mettre en place en raison de la crise sanitaire et de tout ce qui en découle. Aujourd’hui sous le couvert du ministère de l’éducation, du ministère des affaires étrangères, du Consulat en Normandie et de la municipalité et de l’école du Fidelaire tout est en place pour débuter cette belle aventure dans les prochaines semaines. Bien sûr nous suivrons cette opération en présentant ce qui se fait dans cette belle école de Saint Anne Praslin.

Le Fidelaire est situé dans le département de l’Eure à environ 150 kilomètres de Paris, 25 kilomètres d’Évreux et du Neubourg, ville qui a accueillie en août 2019, l’équipe féminine de football des Seychelles et à 70 kilomètres de Lisieux que les dames du troisième Printemps d’Anse Royale connaissent bien et à 70 kilomètres également de Rouen la capitale de la Normandie.

L’école primaire située en face de la mairie est un site important du village, considérée comme une attraction touristique avec un portrait de Victor Hugo, le grand écrivain français auteur entre autres d’une œuvre monumentale ‒ « Les Misérables » qui a fait le tour du monde. Le portrait mesure environ huit mètres de large et quatre mètres de haut. Une citation du grand auteur est imprimée sur toute la façade et illustre la philosophie du maire et du conseil municipal : « Ouvrez des écoles et vous fermerez des prisons ». Tous ceux qui viennent pour la première fois au Fidelaire sont intrigués par cet aspect étrange mais en même temps envoûtant. Cette visite ne rend pas insensible, bien au contraire.

 

Une attractivité qui vient d’un réel dynamisme collectif

 

Jean Claude Duffossey le maire et Marcel Couturier son conseiller municipal, ne sont pas des politiciens. Ils veulent être tout simplement des hommes de terrain proches et à l’écoute de chacun des habitants.

De ces faits nos deux élus sont fiers d’avoir créé un village attrayant où il fait bon vivre. Cette âme dynamique se ressent partout. La mairie est fonctionnelle. L’école très bien équipée possède son restaurant pour les élèves. Avec une crèche, un terrain multisports, des services de proximité comme l’agence postale, des commerces et un centre de loisirs. De nombreuses associations font vivre le village sur le plan social, culturel et sportif. Les personnes du trois et quatrième âge bénéficient de toutes les attentions municipales. Le maintien à domicile, le portage de repas pour les handicapés ainsi qu’un service de soins infirmiers à domicile évitent l’isolement pour ceux qui sont touchés par l’âge ou la maladie. L’environnement est également très soigné. La gestion des déchets et le compostage est proposé aux habitants. Il est bien évident que les résidents aident les services communaux en effectuant personnellement un tri sélectif. Il va de soi que les « gestes » éco-citoyens sont vivement conseillés.

Le centre de loisirs est installé dans des locaux spacieux aux couleurs chaleureuses. C’est un lieu de vie accueillant où les enfants se sentent bien pour pratiquer un ensemble d’activités culturelles. Le centre propose également des expositions de peinture, et des fêtes locales. Sur le plan sportif c’est le tennis de table qui est la discipline la plus pratiquée. La ville organise chaque année un cyclo-cross en période hivernale et un grand prix cycliste sur route, la veille des fêtes de la libération.

Les espaces publics ne laissent pas indifférents les habitants du Fidelaire qui avec le concours du personnel communal proposent aux visiteurs de la commune une ville fleurie où il fait bon vivre. Le fleurissement est riche en couleur et en variété de plantes vivaces avec à l’esprit, les économies d’achat de plantes, de fleurs et d’eau grâce aux paillages et arrosage automatiques.

Des jachères fleuries importantes pour les abeilles et les insectes dans une zone naturelle protégée sont devenues des éléments indispensables pour les écoles qui les ont appréhendés de façon ludique et pédagogique. Des tables et des bancs ont été installés pour les promeneurs. Les statues réalisées avec des branches d’arbre sont vraiment surprenantes.

 

Un village Fleuri, un village cinq étoiles !

 

Le Fidelaire est une ville de défis, et un village de concours. Chaque année les associations et le conseil municipal organisent de nombreux challenges, sorties, compétitions et un grand festival « Tropicalize qui présente du Rock, de la musique africaine et du reggae qui attire 2 500 personnes dans la journée.

Autour du monument aux morts qui est le devoir de mémoire envers les femmes et les hommes qui sont morts ou qui se sont battus pour les libertés des habitants du Fidelaire, trône au milieu de la ville. Des manifestations sont régulièrement organisées lors des différents armistices, la fête nationale et la libération de la commune. Une exposition de matériel militaire et de véhicules anciens est organisée pour les collectionneurs ainsi qu’un salon de peinture ouvert aux habitants de la commune. Le club de tennis de table qui compte une quarantaine d’adhérents participe aux compétitions organisées dans la région. La fête de la nature permet aux horticulteurs, pépiniéristes et fleuristes d’accueillir les acheteurs dans une ambiance détendue. L’exposition de pigeons permet aux juges de classer les mâles et les femelles qui participent à des compétitions sportives.

Une commission spécifique travaille sur les chemins de randonnée de la commune. Les amoureux de la marche de promenade sont attirés par la belle biodiversité, ses plantes et ses fleurs. Une signalétique avec logo et un fléchage précis agrémente le paysage. En dehors de la marche il est possible de découvrir la fôret à cheval ou à vélo.

Une société de chasse fait également preuve d’une belle activité. Ce qui est extraordinaire pour un petit village c’est qu’une association littéraire et une autre vocale intéresse de nombreux habitants. L’association « rencontres d’encres » réunie vingt auteurs de tous styles comme les polars, les romances, les politiques, les histoires, l’humour ‒ ainsi que la nature et des livres pour enfants.

L’ensemble vocal regroupe une quarantaine de choristes interprétant à quatre voix de la belle chanson française.

 

Le conseil municipal des enfants du Fidelaire

La commune du Fidelaire comme toutes celles de France est dirigée pendant six ans par un conseil municipal. Les conseillers municipaux élus par l’ensemble de la population votent à bulletin secret afin de désigner l’un d’entre eux qui devient maire de la ville. Ce dernier est aidé dans sa tâche par des adjoints également désignés par les conseillers municipaux.

Selon le même schéma les enfants des écoles élisent un conseil municipal des jeunes composé de douze membres. La mission de ce conseil est d’intervenir au sein de l’école et de mener des actions citoyennes tout au long de sa mandature. Les jeunes élus sont encadrés par des membres du conseil municipal du Fidelaire et sont invités à toutes les manifestations organisées par la municipalité.

Les petits conseillers ont travaillé sur des dossiers telle la sécurité routière à la sortie de l’école et pour l’organisation d’une balade à vélo. Ces enfants ont également travaillé sur des actions pour l’environnement comme le ramassage des déchets et sur le sport et sa pratique. Cet engagement est axé sur la solidarité et la citoyenneté avec pour symbole fort la plantation d’un arbre de la laïcité.

C’est au cours d’une réunion de conseil des enfants qu’a été proposé un jumelage par correspondance avec une école des Seychelles. Au cours d’une visite dans l’école primaire, Ralph Agrippine, le ministre conseiller à l’Ambassade des Seychelles à Paris, Brigitte Joubert directrice adjointe de l’Académie du tourisme et Georgie Nicette le manager des pêches de l’archipel ont pu découvrir l’enthousiasme et la volonté de ces enfants du Fidelaire qui connaissent bien les Seychelles que ce soit la situation, la géographie, la nature, la végétation ou les affaires culturelles et sportives. Ces enfants sont incollables lorsqu’il s’agit de l’archipel. C’est ainsi que ce jumelage a été créé et qu’il est lancé avant la période des grandes vacances scolaires. Comme l’enthousiasme est contagieux les habitants de la ville, la municipalité et les enseignants sont impatients de recevoir les premiers écrits venant des Seychelles. En attendant nous nous permettrons de vous communiquer la lettre de Mélanie Combelle la directrice de l’école des Tilleuls.

 

« Bonjour chers élèves de Praslin, maîtresses et maîtres,

 

Nous sommes très heureux de pouvoir correspondre avec vous.

Nous sommes des élèves de l'école du Fidelaire, un petit village situé en Normandie dans le Nord-Ouest de la France.

Avec l'aide de la mairie nous avons pu rencontrer à deux reprises Monsieur Herbet, le consul des Seychelles. Il nous a donné de nombreuses informations sur les Seychelles, des photos de paysages, des oiseaux et des articles de journaux.

Le directeur de la pêche et la directrice du tourisme des Seychelles sont venus nous rendre visite et nous parler de leur travail.

Nous sommes une petite école de 3 classes : une classe de maternelle, une classe de Cm1-Cm2 et une classe de Cm2. Les élèves de Cm2 partiront au collège l'année prochaine. Cette année, nous élevons des poules à l'école et nous récoltons les œufs.

Comme vous, nous avons été confinés plus de deux mois à cause du coronavirus.

Nous avons fait l'école à la maison : les maîtres et maîtresses nous ont envoyé le travail par mail. Nous étions très contents de revenir à l'école.

Nous aimerions apprendre de nombreuses choses sur vous, car votre culture nous intéresse et nous avons beaucoup de questions à vous poser :

Quels sont les animaux que vous voyez le plus souvent ? (chez nous, il y a beaucoup de pigeons). Que faites-vous comme sport ? Quelles matières travaillez-vous à l'école ? Comment appelle-t-on les habitants de Praslin ? Quelle est la ville principale de votre île ? Combien y-a-t’il d'habitants à Praslin ? Comment est organisée votre école ?

Nous sommes prêts à vous accueillir chez nous et à monter de beaux projets ensemble. Vous trouverez un fichier joint avec des photos de nous, de notre école, de nos maîtres et maîtresses, de nos poules, et de notre village.

Vous verrez des photos de notre cueillette de cerises, des petits fruits rouges très sucrés dont tout le monde raffole.

 

Nous attendons avec impatience votre réponse !

 

Les élèves de l'école du Fidelaire. »

 

 

Lors de la cérémonie de lancement du jumelage avec l’école de Baie Sainte Anne de Praslin la chaine de télévision française FR3 a réalisé un reportage dirigé par Christiane Lablancherie journaliste. Juste après la projection de ce reportage sur le petit écran, 17 mails et appels téléphoniques avec demande de renseignements ont été enregistrés au Consulat des Seychelles en Normandie ce qui est un gros succès et une belle espérance pour ce beau jumelage.

 

 

Francis Herbet

 

 

 

More news